La saga Al Maktoum

vendredi 18 août 2000

  • imprimer

A la fin des années 60, les courses de pur – sang comptent de nouveaux spectateurs. Moins de quinze ans après, ils feront exploser les prix en achetant très cher beaucoup de coursiers. Ce sont les frères Maktoum. En 1995, les mêmes portent leur regard et leur manne sur l’endurance. Sous leur assaut les prix de ce marché à peine né s’envolent. A la veille des championnats du monde 2000 à Compiègne, qu’ils sponsorisent, levons un peu le voile sur cette démesure venue du désert.

maktoum cheval largeL
maktoum dubai largeL

Lammtarra, vainqueur de l'Arc de Triomphe 95. Ph. RPAH.

Championnats du monde à Dubaï : sortie du vet-gate pour cheikh Mohammed. Ph. P. Costabadie.

previous video next video

Les quatre fils du Cheikh Rachid al Maktoum, émir de Dubaï disparu en 1990, se prénomment Maktoum, Hamdan, Mohammed et Ahmed. Les plus connus dans le monde de l’endurance, comme dans celui des courses, sont Mohammed et Hamdan. Bédouins, ils pratiquent une culture liée au cheval commune à tout le monde arabe, où est né le prototype des races de course. S’ils ont la même passion des chevaux leur personnalité diffère : Cheikh hamdan élève et regarde ses chevaux courir, Cheik Mohammed est compétiteur et attire ses fils dans son sillage.

Rashid al Maktoum, grand amateur de chevaux, dans la tradition des Pur-Sang arabes amena cependant ses fils aux courses à Sandown park, dans la banlieue sud de Londres, en 1969. Les frères attrapèrent le virus. Grâce à leurs moyens financiers colossaux, ils achetèrent à peu près tout ce qui était à vendre, cheval ou haras, en Angleterre puis en Europe et aux Etats Unis. En 83 ils comptaient 250 chevaux à l’entraînement et Mohammed, par une enchère de 10.2 millions de dollars à Keeneland dans le Kentucky, marqua la fin du rêgne sans partage des investisseurs européens (Noarcos, Sangster).

Il est illusoire d’espérer récupérer l’intégralité de tels investissements avec les gains des courses, les frères Maktoum le savent et honnissent d’ailleurs les bookmakers anglais qui refusent de rétribuer décemment les courses. Mais la passion est là. En 1993, ils créent l’écurie Godolphin (du célèbre étalon fondateur de la race anglaise : GODOLPHIN ARABIAN), composée des chevaux qui chaque année hivernent à Dubaï. Sous le soleil du golfe ces galopeurs ont une saison beaucoup moins rigoureuse et continuent l’entraînement dans des conditions optimales, pour revenir au printemps en Europe .

Elle était pratiquée depuis longtemps aux émirats, sous forme de marathon à dos de cheval ou de chameau. L’été 1996 au Kansas fut la première apparition de Mohammed en endurance. Montant le champion de France qu’il venait d’acheter, le PSA HABAD’H, il dut abandonner après une chute. Après le championnat d’Europe 97 le nom des Maktoum commence à être vraiment connu : une politique d’achat des meilleurs chevaux d’endurance, sur 130 et 160 km, est mise en place en France, tuant les grands sentiments tricolores. Le champion d’Europe NELSON, un hongre O.I., est acheté 3 millions de francs !

Cheikh Mohammed posséderait plusieurs centaines de chevaux d’endurance. Sa philosophie est de se faire plaisir à cheval et de faire plaisir à ses proches. La famille ne se déplace jamais seule sur les courses, et le prince prête volontiers ses chevaux, qu’il attribue la veille de l’épreuve. Chaque course est différente, sur un cheval différent. Par besoin de sensations nouvelles, sens du challenge. La majorité du piquet d’endurance vit à Dubaï, les autres, sont laissés à l’entraînement chez leurs ex-propriétaires, ou regroupés à 2 ou 3. Ils sont supervisés en France par Jack Bégaud.

Le frère aîné de Mohammed ne monte que pour son plaisir. C’est en professionnel de la course qu’il gère ses 40 à 50 chevaux d’endurance. La française Alice Proust, qui gère un des ses piquets de chevaux entre Dubaï et Newmarket, le considère comme un véritable homme de cheval. Très soucieux du bien-être de ses chevaux, il les place toujours dans des conditions de confort optimales. Les deux frères élèvent en majorité des Pur – Sang pour la course, mais aussi des Arabes, qu’ils ont largement contribué à remettre sur le devant de la scène en sponsorisant les courses qui leur sont réservées.

L’entreprise « chevaux » d’Hamdan se décline en cinq « stud » : un dans le Kentucky, deux en Angleterre, une en Irlande et une en Afrique du Sud. Le but: assurer une continuité aux lignées classiques et une production de vainqueurs. C’est un ensemble impressionnant de perfectionnisme, à la pointe de l’élevage du Pur Sang, notamment pour la partie reproduction. Maintenant les futurs cracks naissent, sont élevés et entraînés dans ces structures avant de courir partout dans le monde sous la fameuse casaque gros bleu à épaulettes blanches et toque bleu rayé blanc. Le même bleu qu’en endurance.

Les frères Maktoum ont le nerf de la guerre, l’argent, et l’utilisent sans compter pour développer ce qui leur tient à cœur , à l’étranger et chez eux. Ainsi Dubaï s’est doté de centres d’entraînement et d’hippodromes dernier cri grâce auxquels l’Emirat tente aujourd’hui de se trouver une place parmi les nations hippiques. La Dubaï World Cup créée en 96 est l’épreuve phare, disputée fin mars, avec une allocation record de 5 millions de dollars. Même schéma avec l’organisation des Championnats du Monde d’endurance à Dubaï en 98, mais aussi le sponsoring de ceux de Compiègne en 2000.

D'après Annïk Le Floc'h/L'Eperon

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 82 Manuel Godin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr