Matthias Lang, champion du monde de voltige
dimanche 27 août 2000

Lang acrobat
Matthias Lang dans son programme de figures libres au CVI de Saumur qu'il remporte en avril dernier. Ph. Gautier/Les Garennes

Matthias Lang, jeune voltigeur français de 23 ans a fait retentir la Marseillaise lors des derniers championnat mondiaux à Mannheim (Allemagne) du 3 au 6 août. Portrait d'un prodige de la voltige qui se prépare en vue des prochains Jeux mondiaux en 2002 à Jerez (Espagne).

"Après les imposées, j'ai présenté un programme libre que j'ai travaillé toute l'année et dont j'ai peu à peu accentué la difficulté et la technicité. J'ai réussi toutes mes figures à haut risque, dont ma sortie qui se termine par un salto coup de pied à la lune avec impulsion sur un pied"

"Cette victoire n'est pas seulement la mienne, c'est aussi celle de toute l'équipe de France qui m'a accompagné jusqu'à Mannheim, tout le staff, du kiné au groom, celle de notre coach Jean-Michel Pinel, de mes amis et de tous ceux qui m'ont soutenu avant et pendant l'échéance".

On a opté pour une stratégie spécifique aux championnats. J'ai changé de cheval à la veille de la compétition ! Depuis 2 ans, je travaille avec ma longeuse Frédérique Defrémont sur BRION BABIERE (WESTERN FLAG , ps), un cheval qui a énormément de sang et de caractère, un peu compliqué en compétition. Conseillé entre autres par Frédérique, j'ai décidé de ne pas le prendre à Mannheim et lui ai préféré FARCEUR BRECEEN HN (THURIN) longé par Marina Joosten, qui avait beaucoup moins d'expérience mais qui présentait de réelles aptitudes".

"Je suis actuellement en 2ème année de kinésithérapie. Le système de l'INSEP (Institut national de sport et d'éducation physique, ndlr) me permet d'étudier et de continuer la compétition. Le rythme scolaire est adapté; au lieu de faire un programme en une année, je le fais en deux !"

"Il faut toujours rester au top de sa forme pour pratiquer un sport aussi physique que la voltige. D'ailleurs la carrière d'un voltigeur est courte. 27, 28 ans, c'est la limite d'âge pour faire de la compétition à haut niveau. J'ai encore un peu de temps devant moi."

"C'était complètement fou, il y avait près de 6.000 personnes dans les tribunes, une ambiance du tonnerre, les gens supportaient les voltigeurs, faisaient la ola, se prenaient totalement au jeu... En Allemagne, la voltige est très populaire. Ceux qui apprennent à monter commencent par faire de la voltige. Heureusement aujourd'hui ce sport commence à être reconnu en France, notre pays devient même une nation dangereuse en compétition".

"J'assure mes arrières avec mes études de kiné mais je n'ai vraiment pas envie de quitter le milieu. J'aime trop ça, je me suis fait beaucoup d'amis en France comme à l'étranger. J'ai encore plein de compétitions à gagner et je vais me préparer à fond pour les prochains Jeux mondiaux en 2002 à Jérez en Espagne.