Le Petit Parquet en sable !

mardi 15 mai 2018 - Île-de-France

  • imprimer

La décision a été prise voilà quelques semaines, au mois de novembre, l’herbe du Petit Parquet de Fontainebleau fera bientôt place à une toute nouvelle surface en sable. Agathe Jolly directrice du Grand Parquet, le précise, plusieurs raisons ont motivé ce choix.

petit parquet largeL

Béatrice Fletcher

Le petit parquet

« Sur un plan financier, les surfaces en herbe sont très coûteuses d’entretien, et exigent énormément de personnel. En plus de l’entretien annuel, pendant les événements, le Grand Parquet met à disposition des organisateurs pas moins de neuf vacataires dix heures par jour pour les deux terrains, chacun des deux terrains étant sollicité pendant 45 jours par an. Après chaque événement, nous devons procéder à des opérations techniques de regarnissage et de scarification, et le temps de repousse de l’herbe est de trois semaines au minimum. Au total, nous traitons plus de deux hectares car le Petit Parquet s’étend sur plus de 8000 m2 et le terrain d’honneur sur 13000m2.  Par ailleurs, le passage en sable permettra de garantir la tenue des épreuves quelque soit la météo, ce qui n’est pas le cas actuellement. L’incertitude due aux aléas météorologiques est un risque important pour les gros événements. En outre, nous allons retrouver un équilibre sur les carrières en sable, car nous disposerons désormais de trois pistes de concours avec chacune son propre terrain de détente, ce qui  permettra de sécuriser le site en termes de fonctionnement. Actuellement, dans le cahier des charges des terrains en herbe, le nombre de chevaux est limité à 180 sur le Petit Parquet. Le nouvel aménagement permettra aux organisateurs de passer à une capacité de 300 chevaux par jour et d’améliorer la rentabilité de leurs événements. De plus, notamment pour ce qui est des concours amateur qui ne se déroulent que sur le sable, actuellement, la carrière du Puits Cormier n’est pas réellement mise en valeur comme elle me mériterait. Les  travaux vont recréer du lien dans cette zone. Pourquoi ne pas imaginer, du côté de l’espace réservé aux inspections vétérinaires, des villages plus importants, voire à thème, ou même un partage du site entre deux organisateurs qui pourraient mutualiser les montages et les équipes et attirer un public plus large et diversifié. On le sait, les frais qui incombent aux organisateurs sont très lourds. » Agathe Jolly le précise, il ne faut pas être sentimental et rester figé dans le passé.  « Très clairement aujourd’hui la réglementation de la FFE et de la FEI exige des terrains en sable pour les gros événements. » Les travaux sont prévus en novembre, après le meeting de CCE du CREIF qui se tiendra du 10 au 12 novembre.  Cette période de l’année permettra au sol de se stabiliser et d’obtenir une qualité optimale lors de la remise en route en 2019.

Bien sûr, ces projets de travaux génèrent tout naturellement une interrogation sur le sort du terrain d’honneur. Impossible de répondre pour le moment, mais  si Fontainebleau joue un rôle dans l’organisation des jeux Olympiques de 2024, l’aménagement en sable coulera de source, affirme la directrice. Affaire à suivre …

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr