Chris Bartle : "L’encolure est la cinquième jambe du cheval"

jeudi 05 novembre 2015 - Pays de la Loire

  • imprimer

Suite au succès de l’intervention de William Fox Pitt en avril, sur l’équilibre du cavalier au cross, l’Ecole nationale d’équitation avait demandé au Britannique Christopher Bartle, coach de dressage pour l’équipe allemande de concours complet, de venir parler de son expérience débutée en 2001 avec les nouveaux champions d’Europe, .

Chris Bartle largeL

Alai Laurioux / IFCE

Chris Bartle

« Le but du cross est de terminer à l’heure et en sécurité », attaquait Chris Bartle en préambule, lors de sa conférence du matin, dans laquelle il exposa les moyens d’y parvenir : la préparation à l’obstacle, qui demande un bon tempo, le contrôle des foulées, équilibre du cheval ; puis l’action : « J’aide le cheval mais le cheval doit aussi m’aider ». Pour que cette action soit efficace, le Britannique a développé quatre points : l’équilibre du cheval et du cavalier, l’anticipation, le contrôle de la vitesse, la position du cavalier. Ce dernier point était mis en pratique l’après-midi avec trois groupes de cavaliers, de trois niveaux différents, en carrière sur laquelle des obstacles de cross avaient été disposés. Chris Bartle leur faisait aussitôt raccourcir les étriers, et sur des 8 de chiffres, modifiait leur position, en axant surtout sur le rôle du regard et de la vision périphérique : « J’ai expliqué aux Allemands la vision tunnel et la vision périphérique avec des dvd de Michel Robert ». Il est intervenu également sur l’efficacité de la rêne extérieure avec la jambe intérieure pour contrôler la vitesse, tout en laissant les rênes assez longues, et toujours avec les mains basses. « L’encolure est la cinquième jambe du cheval, et est primordiale pour son équilibre. C’est la raison pour laquelle dans 90% des cas, je fais enlever la martingale qui empêche le cheval d’utiliser son encolure. En cas de perte de contrôle, il faut laisser le cheval faire son métier. »
En dernière partie de journée, ce vainqueur du 4* de Badminton avec Word Perfect II, champion d’Europe en1997, membre de l’équipe anglaise en dressage aux JO de 1984 a démontrer l’importance de la reconnaissance du parcours. « A chaque reconnaissance, il faut se mettre à la place du cheval qui ne voit l’obstacle qu’une demie seconde avant de le sauter. Il faut donc bien connaître ses réactions, tenir compte des matériaux utilisés pour la construction de l’obstacle et de sa configuration de l’obstacle pour préparer la position adéquate : « Il faut savoir où je rassemble le cheval, où je dois attaquer... Et surtout avoir un plan B, au cas où."  

A voir ci dessous l'interview de Mathieu Vanlandeghem qui participait à cette journée Bartle

Marie Paule Retru

previous video
next video
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr