Dix cavaliers britanniques en stage à l’ENE
dimanche 18 février 2018

Cavaliers britanniques - ENE
Les cavaliers britanniques travaillent aux côtés des stagiaires français. © Photo Christine Marquenet

Les échanges internationaux sont au cœur des formations dispensées par l’ENE, comme en témoigne la présence, cette semaine, de dix cavaliers britanniques et de leurs deux enseignants.

L’écuyer du Cadre Noir, Eric Deyna, qui est avec Eloise Legendre, le lien entre dix écoles européennes, explique : « dans la formation initiale où nos stagiaires passent quatre années à Saumur, la pratique de l’anglais est un incontournable. Ils suivent dès la première année des cours théoriques en anglais avant de pratiquer, en situation d’enseignement, avec notre écuyer Eric Chalamet qui est parfaitement bilingue. Ils passent ensuite une partie de leur diplôme d’entraîneur en anglais avec pour élèves les cavaliers Britanniques que nous recevons cette semaine. »

Outre la maîtrise de la langue, il s’agit d’un échange particulièrement intéressant avec les enseignants britanniques et dix cavaliers de l'université Hartpury Collège. Ces derniers découvrent l’Ecole Nationale d’Equitation, les écuyers et la culture du Cadre Noir, le cheval mécanique « Persival », le secteur recherche avec des interventions de Sophie Biau du service vétérinaire, mais aussi la salle de sport… Les stagiaires français iront une semaine en Angleterre, en octobre prochain, découvrir le savoir-faire britannique dans de nombreux domaines dont le polo et le rugby. Mais, ce n’est pas tout puisque ces stagiaires feront également six semaines de stage dans des écuries privées à l’étranger.

Un projet Erasmus à l’étude

Conscient de l’importance d’acquérir une expérience internationale, Eric Deyna et Eloïse Legendre travaillent sur un projet Erasmus, qui devrait voir le jour en 2020. Ce projet permettra d’augmenter encore la mobilité des stagiaires dans les dix écoles européennes situées au Portugal, en Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Finlande, Norvège et en Suède. Rappelons qu’il existe un championnat au sein des écoles européennes, réservé aux enseignants et stagiaires. L’an dernier, les Français ont réalisé l’exploit de rafler les deux premières places dans chaque catégorie. Difficile de faire mieux en 2018…