Le CCE se penche sur le CSO…

jeudi 15 janvier 2015

  • imprimer

30 chefs de piste de concours complet, du niveau national au niveau international ont planché, ce mercredi 14 janvier, à l’école nationale d’équitation (Saumur), sur le thème du saut d’obstacles.

saumur 2015 stage ccee chef de piste largeL

Christine Marquenet

saumur 2015 stage ccee chef de piste andalo largeL

Christine Marquenet

saumur 2015 stage ccee chef de piste largeL

Christine Marquenet

saumur 2015 stage ccee chef de piste largeL

Christine Marquenet

Avec Gérard Nadalo

Tous les participants

previous video next video

« C’est la première fois que cette journée de formation est consacrée exclusivement à l’épreuve de CSO de notre discipline précise Michel Asseray,  directeur technique national chargé du CCE. Nous avons ressenti le besoin de revoir quelques principes de base pour harmoniser les difficultés proposées  en fonction du niveau et du type d’épreuve. »
Les chefs de piste internationaux de CSO, le Nantais Yann Thomas et le Normand Jean Pierre Cosnuau, qui intervenaient lors de ce stage, ont rapidement constitué trois groupes. Chaque groupe avait pour mission de concevoir un parcours de niveau amateur 4, amateur 1 ou Pro 2. Après avoir monté chaque parcours sur la carrière du Pôle France, les discussions ont été animées sur le choix du tracé, des profils d’obstacles et des distances. Après une analyse critique et des échanges en fin de journée, les stagiaires ont pu charger un logiciel permettant de concevoir un parcours sur ordinateur. « Nous sommes très satisfait de la qualité de l’investissement des chefs de piste lors de cette formation » témoignait Yann Thomas.

Tout dépend si le CSO a lieu avant ou après le cross
Interrogé sur les différences entre la construction de parcours de saut d’obstacles pour le CSO et le CCE, Jean Pierre Cosnuau explique : « Le fait que le CSO ait lieu, avant ou après le cross, est un élément important. Si le cross a lieu avant l’épreuve saut d’obstacles, les distances, dans les combinaisons  ou entre les lignes, doivent être un peu plus longues, pour être moins « contraignantes ». La construction des obstacles en concours complet  est, en principe, un peu moins « fragile ». Par ailleurs la distance du parcours avoisine 500m, ce qui est généralement supérieure à celle des épreuves de concours hippique.

Quelques règles …
Adapter le tracé et la difficulté au niveau et au type d’épreuve
Ne pas oublier de situer l’emplacement du soleil pour éviter de placer des obstacles et combinaisons face au soleil.
Alterner les courbes à droite et à gauche
Alterner les obstacles et verticaux y compris dans les entrées de combinaisons
Les cotes des combinaisons sont de préférence un peu en dessous des cotes du parcours
Ne pas oublier les fiches de sécurité
Eviter les angles trop fermés ou les entrées de ligne à moins de 20m de la lice et les obstacles en bout de ligne trop près de la lice (au moins 15m)
Penser à introduire des petits bidets,  même dans les premiers  niveaux de la compétition.
Eviter de mettre une spa en bout de ligne.

Christine Marquenet

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr