Les nouvelles technologies s’invitent dans les formations de l'IFCE
mardi 05 février 2019

Formation enseignement illustration Cadre Noir IFCE
Parmi les nombreuses formations proposées, deux places sont ouvertes à des instructeurs souhaitant approfondir leurs connaissances de la culture des écuyers du Cadre noir. © Christine Marquenet

L’Institut Français du Cheval et de l’équitation propose plusieurs formations sur les sites de Saumur, du Pin et d’Uzès. L’école nationale d’équitation, accueille une centaine de stagiaires qui se destinent à une carrière sportive ou à devenir des professionnels de l’équitation. Le lundi 4 février, plus d’une centaine de familles ont participé, aux journées portes ouvertes .

Présentations, démonstrations et visites des locaux ont permis aux visiteurs de se projeter dans leurs projets de formation et d’échanger avec les enseignants de l’école nationale d’équitation. Eloïse Legendre, responsable pédagogique du site de Saumur, se montre satisfaite de l’évolution des formations proposées : « Nous introduisons dans nos formations la maîtrise de nouvelles technologies. Nous formons, par exemple, les stagiaires à l’analyse de vidéos comme support pédagogique. Notre rapprochement avec l’institut national du sport et de la performance nous permet d’aborder plus aisément  les problématiques de « transfert d’apprentissage » et de préparation physique du cavalier ». Il faut préciser que la présence dans sur le même site des écuyers du Cadre noir, des cavaliers des pôles France de concours complet, de voltige équestre, des cavaliers handisport de l’équipe de France et du secteur « recherche » aident l’établissement à rester à la pointe dans tous les domaines équestres. 

Des échanges internationaux

Les stagiaires peuvent s’orienter vers des formations « Sport » qui leur permettent de participer en priorité aux compétitions sportives ou dans des formations plus axées sur leur devenir de professionnels dans des structures équestres. Dans la plupart des cas, ils peuvent suivre en parallèle une formation universitaire à Saumur. Des possibilités sont également offertes aux enseignants qui peuvent s’inscrire dans des formations en alternance sur l’école nationale d’équitation et l’I.N.S.E.P. Une quinzaine de places sont proposées à des personnes qui veulent devenir cavalier d’entrainement et sont en stage auprès d’un écuyer du Cadre noir. Deux places sont également ouvertes à des instructeurs qui souhaitent approfondir leurs connaissances et compétences de la culture des écuyers du Cadre noir. De plus, des échanges ont lieu entre les différentes écoles européennes et la semaine prochaine des stagiaires de l’école britannique d’Hartpury sont attendus à Saumur.

Aussi au Pin et à Uzès

Le site du haras du Pin reçoit également une centaine de stagiaires par an. Il est possible d'y effectuer une formation pour devenir entraîneur (DEJEPS) ou cavalier jeunes chevaux de saut d’obstacles ou encore prestataire de service en attelage, groom de sport de haut niveau, assistant d’élevage, inséminateur équin, chef de centre d’insémination. Le site du Pin propose également la préparation au métier de sellier-harnacheur. A noter que le site du haras d’Uzès a une formation de prestataire de service en attelage. 

Quelques Chiffres 

L’école nationale d’équitation

  • 300 hectares sur les sites de terrefort et Verrie
  • 18 carrières de sable
  • 7 manèges
  • Des pistes de galop, des obstacles de cross
  • Quatre compétitions internationales sont organisées (attelage, dressage, concours complet, voltige)

Le coût des formations à l’ENE est compris entre 6 900€ et 9 000€ par an, sachant que le financement peut être pris en charge dans le cadre de la Formation Professionnelle Continue. A titre d’exemple, la formation initiale du BPJEPS au DESJEPS (sur quatre ans) coûte 6 900€/an + 404€ de frais de scolarité+ 372€ pour la pension du cheval