Michel Robert : « Le regard est primordial dans l’équilibre du cavalier… »

mardi 08 mars 2016 - Pays de la Loire

  • imprimer

Michel Robert qui a engrangé, depuis 1982, 13 médailles individuelles ou par équipe dans les championnats d’Europe du Monde ou J.O. de saut d’obstacles, est intervenu le lundi 7 mars, à Saumur, dans le cadre des journées sport de l’IFCE

saumur 2016 Michel Robert et Erwan Auffret largeL

Christine Marquenet

saumur 2016 Michel Robert largeL

Christine Marquenet

Michel Robert et Erwan Auffret

Travail d'extension d'encolure

previous video next video

Entre exposés et échanges dans l’amphithéâtre de l’école nationale d’équitation et mises en situation dans le manège des écuyers du Cadre Noir, le grand champion s’est exprimé sur la notion d’équilibre. « L’équilibre, une notion très large. Elle concerne le physique et le mental du cavalier, du cheval et la connexion entre les deux ». Par ailleurs, les vidéos de cavaliers internationaux ont été l’occasion d’analyser les qualités et défauts de certains d’entre eux. Une façon de reconnaître que chacun a une marge de progression…

Le regard est essentiel
Michel Robert explique : « Le temps où les cavaliers croyaient opportun de regarder le pied de l’obstacle est révolu.  Le regard doit être lointain  et participe à l’équilibre du cavalier. Il traduit aussi le contrôle des pensées. Le cavalier doit prendre conscience que le mental et le corps sont liés, à la fois chez le cavalier mais également chez son cheval. »
Lors des séquences de travail, la recherche de l’équilibre en suspension (sans se raccrocher aux rênes…), le  positionnement du regard à l’extérieur lorsque le cavalier tourne, la nécessité de ne pas bloquer les jambes contre le cheval, ont fait partie des consignes souvent données  par Michel Robert.

Priorité au confort du cheval
Le confort du cheval passe par la prise en compte par le cavalier du fonctionnement de son cheval, de ses points forts et faibles, de son mental. La recherche de l’extension d’encolure sur un petit cercle à la longe ou, à partir d’un petit trot (à la limite du pas), a été travaillée dans toutes les séances de travail. « La position du cavalier avec un bassin au dessus de ses pieds est essentielle pour le confort du cheval mais aussi pour l’efficacité des interventions du cavalier. Et, la qualité de la selle ne doit pas être négligée pour ces mêmes raisons » précise Michel Robert

Et la rêne extérieure ?
Clairement, Michel Robert insiste sur l’importance du travail sur le cercle en privilégiant le rôle de la rêne intérieure : « Les cavaliers bloquent trop souvent l’avancée de l’épaule extérieure de leur cheval avec un excès de rêne extérieure. Il ne faut pas hésiter à travailler avec des mains basses et écartées et parfois relâcher la rêne extérieure pour permettre au cheval de descendre son encolure. »

Aussi anticiper…
« L’anticipation, la préparation de chaque mouvement doit être une préoccupation constante du cavalier » martèle Michel Robert. Une remarque qui est devenue une évidence, en particulier, lorsque les cavaliers ont réalisé des enchainements à l’obstacle.

Christine Marquenet

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr