Philippe Lejeune : "la ranking liste par couple devrait servir de base aux sélections"

mardi 03 novembre 2015 - Pertuis (84)

  • imprimer

Le Champion du Monde 2010, Philippe Lejeune, était invité ce week-end par Baptiste Francone à l’Ecurie Luberon Sport pour animer un stage de CSO. Rencontre

Philippe Lejeune largeL

Danielle Para

Le groupe- stage avec Philippe Lejeune largeL

Danielle Para

Philippe Lejeune

Le groupe de stagiaires entouré du maitre, philippe Lejeune

previous video next video

C’est Amandine, la compagne de Baptiste  qui est à l’origine de l’événement. "Je suis une fan de Philippe et je visite sa page Facebook régulièrement. J’ai vu qu’il intervenait dans des stages et j’ai tenté de l’appeler. C’est lui qui m’a répondu en personne et tout s’est fait simplement : Il nous a donné ses conditions et nous avons convenu des dates."

Ambiance conviviale lors du stage

Le stage s’est déroulé sur 2 journées. La première, les cavaliers ont travaillé sur le plat puis exécuté des exercices de mécanisation. Le lendemain ils ont enchaîné des parcours. Il y avait une vingtaine de participants par jour et les organisateurs ont constitué des groupes de 4 à 6 selon l’age et le niveau des chevaux. Certains n’ont fait qu’une journée, ceux qui ont fait les 2 jours ont apprécié d’être un peu "secoués", comme l’expliquait Philippe mais "c’était pour leur bien. Le stage s’est très bien passé, les élèves étaient à l’écoute, demandeurs. La plupart des cavaliers sont des passionnés mais qui vont trop vers la facilité. Les parcours sont de plus en plus exigeants, il faut une préparation vraiment rigoureuse. Pour ma part je pense qu’il faut beaucoup travailler sur le plat mais aussi conserver aux chevaux une "vie de cheval", avec des balades et des sorties au paddock... Pour le travail, rien ne peut remplacer les principes de dressage classique : assouplir les chevaux, qu’ils engagent et soient capables de baisser les hanches. Je trouve que la position est une base essentielle, souvent un peu délaissée à l’heure actuelle. A tout niveau un cavalier doit avoir une bonne position, une bonne assiette et une bonne main ! Je les ai un peu secoués pour les motiver. J’ai une passion pour les élèves qui ont la soif d’apprendre, j’aime voir ce dont à besoin le cheval, et constater la progression. J’étais particulièrement satisfait du travail d’un des jeunes chevaux, très en difficulté hier pour lequel nous avons solutionné le problème en établissant un climat de confiance."

Mais amertume quand aux circuits de sélection

Les stagiaires ont en outre pu déjeuner de façon très conviviale avec le cavalier, qu’ils ont trouvé très sympathique et accessible. Des déjeuners en plein air et en bras de chemise, à l’ombre bien entendu, le soleil frappait trop fort en cette fin octobre ! La présence de Philippe à Pertuis lui a permis de revoir son vieil ami Christophe Cuyer, venu en voisin accompagner une des stagiaires. Philippe a évoqué sa carrière, la mort de Nabab, ses projets … et son amertume face aux conditions de sélection pour les circuits. "Aujourd’hui pour être invité il faut être dans les 50 premiers de la Ranking ou payer des sommes folles. Mais pour être dans les 30, il faut avoir un gros piquet de chevaux de ce niveau. Le système ne permet plus de passage, le gars qui a travaillé et emmené les chevaux à haut niveau ne peut pas espérer être sélectionné s’il a un cheval qui passe le cap. Il est obligé de le vendre ou s’il ne lui appartient pas, les propriétaires le lui enlèvent pour le confier à un cavalier bien classé dans la RL. Il existe une Ranking List par couple, elle devrait être mise en valeur et servir de base aux sélections." 

L’absence actuelle de Philippe sur le circuit international est la conséquence d'un manque de chevaux ! Filou de Muze, seul actuellement apte à ce niveau, se remet à peine de blessure mais il reprendra bientôt la compétition. Dans les écuries de Lennik, une vingtaine de chevaux sont en préparation, des jeunes principalement. Une bonne partie ont des origines communes et Philippe retrouve les points communs. Avant Vigo d’Arsouilles avec lequel il a été sacré Champion du Monde en 2010, il a monté au plus haut niveau son père, Nabab de Rêve, qui vient de décéder dans son pré à l’âge de 25 ans. Ses petits enfants, les produits de Vigo arrivent.... Un fils qui va prendre 4 ans, frère utérin de Flora de Mariposa a été approuvé étalon et le cavalier lui voit un bel avenir. Pourquoi pas une troisième génération en 5* avec le même cavalier ?  "J’ai monté tant de chevaux qu’ils avaient souvent des origines communes sur plusieurs générations... J’ai actuellement un produit de Filou et Une d’Eve que j’ai appelé Home Made, j’ai monté en concours 6 de ses 8 arrières grands parents ! "  La reprise de la compétition pour Philippe Lejeune se fera début 2016... probablement à Cagnes sur Mer.

Danielle Para, sur place

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr