Cézard bat en retraite

vendredi 27 avril 2018

  • imprimer

Selon nos informations, le directeur général de l’IFCE Jean Cézard a donné sa démission jeudi 26 avril. Il était fortement contesté par son personnel et notamment l’intersyndicale CGT, CFDT, FO qui avait fait part de son mécontentement auprès du Ministère.

Jean Cézard largeL

Jean Cézard

L’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation) n’a décidément pas toujours beaucoup de chance avec ses dirigeants. Après les affres politico-judiciaires de l’extravagant président Jean-François Etienne des Rosaies au début des années 2010, voici que le Directeur général Jean Cézard est amené à démissionner, un peu plus d’an après sa nomination et en pleine négociation du prochain COP (Contrat d’objectif et de performance) ! Faut-il y voir le signe d’un manque de considération de l’Etat envers la filière cheval ?

Après avoir dirigé la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de l'Ille-et-Vilaine de 2008 à 2013, puis la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) en Normandie de juillet 2013 à décembre 2016, Jean Cézard avait pris ses fonctions à la tête de l’IFCE le 1er janvier 2017. Il lui incombait notamment de mener à bien le prochain COP 2018 - 2022, mais les représentants syndicaux parlent aujourd’hui « d’erreur de casting ». 

De fait moins présent sur le terrain que ses prédécesseurs (AG des institutions, salons, grandes semaines…), il aurait, selon les syndicats, fait part par ailleurs d’une grande désinvolture et d’un manque de dialogue dans son rôle de dirigeant et dans ses relations avec le personnel. Au point que l’intersyndicale CGT, CFDT, FO avait fait part de son mécontentement auprès du Ministère de l’Agriculture, mécontentement relayé auprès de la presse fin mars (voir ICI). Le ministère avait presqu’aussitôt délégué en appui auprès de Jean Cézard un Ingénieur Général de l’IGAPS. Las, au final L’Eperon a donc appris qu’il avait donné sa démission jeudi 26 avril dans l’après-midi.

Selon Jean-François Gourdon, secrétaire général adjoint FO - IFCE, agent de l’ENE à Saumur depuis trente ans, si le vrai problème de fond reste celui du COP qui prévoit de nouvelles suppressions de postes et de moyens qui remettent en cause la faisabilité de certaines missions de l’IFCE, « il y avait en outre un problème Jean Cézard au travers de son comportement qui n’était pas exemplaire, de ses errances et de son manque de sérieux. Alors que la mutation de l’établissement passe par un très grand nombre de suppressions qui mettent le personnel sous tension, il passait son temps à cheval, arrivait à 10h du matin et plantait des réunions alors qu’on le voyait partir en tenue d’équitation… Il montrait une forme de désinvolture au regard de la situation qui finissait par devenir une forme de provocation. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a eu lieu lors d’un conseil d’administration du 14 mars, où il a bafoué les règles minimum du dialogue social. On a découvert en fait un haut fonctionnaire qui n’était pas à sa place, au point que l’ensemble de son CODIR (Comité de direction, ndla) a également signalé son mécontentement aux tutelles. L’homme en a pris conscience manifestement et a fait le choix de partir sur d’autres missions. Mais le problème de fond demeure et il faut que les ministères comprennent qu’il y a des missions qu’il ne faut pas laisser tomber et qu’il faut des moyens financiers et humains plus importants que ce qu’ils prévoient. Descendre à 603 ETP (équivalents temps plein, ndla) est une hérésie, même si certaines choses doivent être réorganisées ».

La suppression sur cinq ans de pas moins de 180 postes sur les 750 actuels semblent effectivement être la pierre d’achoppement du prochain COP. Les tutelles considérant, selon nos sources, ce point comme non négociable, les syndicats se sont engagés vers la voie d’un PAP (Plan d’accompagnement personnalisé). Demande dont Jean Cézard n’aurait absolument pas tenu compte et contre laquelle il aurait tenté de passer en force lors du CA du 14 mars, déclenchant la colère des syndicats, la rupture totale du dialogue social et la mise à la cape du COP. 

Résultat : plus « d’erreur de casting » possible dans le choix du prochain Directeur général… 

Emmanuel Jeangirard

  • imprimer

0Commentaires

PHILIPPE P | 27/04/2018 18:34
PRIVATISEZ !

Ph. POPPE


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr