Championnats du monde 2022 : les candidatures sont ouvertes
jeudi 14 février 2019

Cérémonie ouverture JEM 2018 Tryon
Quelle forme prendront les championnats du monde en 2022 ? © FEI

Après le fiasco des Jeux équestres mondiaux de Tryon, le concept d'un championnat unique rassemblant sept disciplines n'a pas été reconduit pour 2022 par la FEI qui ouvre les candidatures à des championnats u monde distincts.

"Les sports équestres sont devenus de plus en plus mondialisés, mais il y a relativement peu de pays qui ont la capacité d'accueillir les championnats du monde de toutes les disciplines en même temps", a déclaré Ingmar de Vos, président de la FEI. "Le nouveau processus de candidatures permet de choisir des installations déjà existantes, donc durables et rentables, et permet aussi à la FEI de travailler avec les fédérations nationales, qui pouvaient hésiter à mettre en avant des offres multi-disciplines par le passé. La porte est maintenant ouverte aux fédérations qui envisageraient de soumettre une manifestation d'intérêt pour un championnat du monde individuel dans la discipline de leur choix". Exit donc des JEM en 2022 ? Pas nécessairement, puisque l'instance internationale examinera évidemment les sites qui postuleraient pour l'accueil des sept disciplines simultanément. Mais pour l'heure, la FEI semble d'ores et déjà pencher vers des championnats du monde séparé, plus facile à organiser. Les candidatures multi-discipline seront tout de même favorisées et l'instance internationale aimerait que les championnats du monde de dressage te de para-dressage soient groupés. 

Pour accompagner ce changement majeur dans le processus de candidatures, la FEI met en place un atelier interactif qui se tiendra en mars à Lausanne auquel sont conviés toutes les fédérations nationales ou comités d'organisation qui présenteraient un intérêt pour les mondiaux 2022. "En travaillant plus étroitement avec les comités d'organisation et les fédérations nationales dès le début du processus, nous nous assurons d'avoir une vision claire et d'établir un plan réaliste des objectifs à atteindre", a conclu Ingmar de Vos