Des Assises bien installées
mercredi 28 septembre 2016

Assises de la filière équine 2016 à Caen
Assises de la filière équine 2016 à Caen © Eric Fournier

Laurent Fiscus, préfet du Calvados, Hervé Morin, président de la Région, et les professionnels normands réunis le mardi 27 septembre pour les troisièmes Assises de la filière équine ont convenu qu'il ne pouvait pas y avoir de choix plus légitime que Caen, la capitale normande, pour un tel événement. Les Assises... the place to be !

Très suivis, les interventions et les jeux de questions réponses ont animé cette journée de restitution d'études menées par des experts dans leurs domaines respectifs à l'instar du Professeur Denoix (CIRALE) ou du Dr vétérinaire Jean-Marc Betsch, véritables référents très investis dans la médecine sportive du cheval. Les présentations de Claire Leleu (Equi Test) et Benoit Blancher (Equisense) ont mis en avant une approche scientifique du cheval athlète :  le système d'acquisition et d'analyses des données physiologiques à l'effort chez le cheval pour la première, l'utilisation d'outil numériques embarqués pour le second. Dans la table ronde qui a suivi, le modérateur a sollicité l'expertise des très pragmatiques Sébastien Guarato, tête de liste des entraîneurs de trot, et Jean-Claude Rouget, tête de liste des entraîneurs de plat, sur les secrets de leur méthode d'entraînement. S'ils n'ont pas voulu révéler leurs petits trucs et astuces, ni les singularités qui font leurs succès, toujours est-il que leur flegme et leurs réponses évasives argumentées par l'impérieuse nécessité de l'observation et du bon sens ont quelque peu pris le contre-pied de ce qui venait d'être dit sur en matière d'aide technologique. Commentaires "cash" de Sébastien Guarato qui dit solliciter davantage son maréchal-ferrant que son vétérinaire. "Il ne faut pas se perdre dans des paramètres scientifiques" selon Jean-Claude Rouget : "Les bons résultats de nos entreprises reposent sur des équipes de professionnels qui sont au contact permanent des chevaux et savent nous alerter en cas de méforme. Nous travaillons avant tout sur du ressenti". Cet empirisme et ces divergences de méthodes font l'intérêt de ces rencontres professionnelles.

Le bien-être du cheval au cœur des débats

Les thèmes de l'après-midi ont tourné autour des enjeux de la lutte contre le dopage, l'organisation du contrôle des médications, les typologies de dopage jusqu'à cette troisième table ronde "Limites à la performance...", où le Professeur Denoix a rapporté l'analyse des conséquences du déferrage en course sur le pied du trotteur de deux et trois ans. Guillaume Maupas, Directeur technique Le Trot considère que "ces résultats donnent une base scientifique de réflexion à la SECF en vue d'une éventuelle adaptation de la réglementation afin d'éviter toute atteinte à la santé du cheval". Pour conclure, on aura également noté l'enthousiasme de Jean-Luc Force pour évoquer l'évolution positive de la réglementation dans le concours complet et les subtilités croissantes que requiert la discipline. Sur le sujet "Comment assurer des breaks aux chevaux ? Est-ce indispensable ?", les graphes de Jean-Maurice Bonneau ont détaillé la stratégie mise en œuvre pour accompagner ses cavaliers de saut d'obstacles vers les JO de Rio, montrant au passage une progression raisonnée. Et c'est le Normand d'adoption, Astier Nicolas, qui a clôturé les Assises 2016 alors que l'organisateur Ouest France donnait déjà rendez-vous pour 2017.

L'assistance normande a évidemment salué l'importance de cette rencontre annuelle et partagé l'analyse d'Hervé Morin : "Là où la Normandie est bonne, elle doit être la meilleure" ou encore "la filière irrigue des territoires difficiles" ou bien "il y a en permanence un flux d'investisseurs qui considère la Normandie pour implanter une entreprise de la filière". Mais il ne faut pas oublier les difficultés contextuelles des filières courses et élevage "et une certaine morosité économique", entendait-on de la part d'opérateurs qui se félicitaient que les Assises adoptent ce rôle de "think tank" pour débattre de sujets d'actualité.