Dupont-Aignan tente de séduire l'électorat équestre
mercredi 30 novembre 2016

salon 2016 Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan © Mathieu Escoula

Le Président de Debout la France, et candidat à l’élection présidentielle 2017, Nicolas Dupont-Aignan, était de passage au Salon du Cheval jeudi 30 novembre pour dévoiler ses propositions sur le monde équestre.

« Je suis venu ici avant tout pour apprendre » prévenait Nicolas Dupont-Aignan à peine arrivé au Salon du Cheval jeudi 30 novembre. « Pour être honnête, j’ai découvert votre secteur au moment des manifestations contre la hausse de la TVA ». Le candidat à la présidence de la République, reçu par Jean-Luc Poulain, Président du Salon du Cheval de Paris, et accompagné de Jessica Gordon, directrice du Salon, a ainsi visité, carnet de notes en main, une dizaine de stands afin d’échanger avec les acteurs de la filière équestre. Il en a profité pour dévoiler ses principales mesures en faveur du secteur. La première : une diminution de la TVA, actuellement à 20%. « Le nouveau taux sera intermédiaire. Mais ne soyons pas démagogiques, il ne pourra pas être baissé à 5,5% » précisait-il. Le candidat proposait également de rétablir la prime aux naisseurs, supprimée en 2009 et d’abroger la réforme sur les rythmes scolaires, qui selon lui, « n’a aucun sens ».

Le député de l’Essonne, auteur d’une proposition de loi interdisant la consommation de viande de cheval en 2013, est revenu une nouvelle fois à la charge en maintenant cette mesure choc dans son programme. Il a par ailleurs suggéré de moderniser les abattoirs puisqu’ « actuellement, les conditions de mise à mort des équidés apparaissent souvent inacceptables en raison d’équipement inadaptés et mal entretenus ».

Le candidat a terminé sa visite par quelques tours de rond à cheval avant de revenir sur ses parrainages pour 2017, « C’est beaucoup de travail mais nous sommes confiants. Le compte sera bon »

Commentaires


Dominique L | 30/11/2016 20:00
Bonjour.
Nous sommes très heureux de voir que le passage de Monsieur Nicolas Dupont-Aignan au Salon du Cheval de Paris vous ait permis de signaler à vos lecteurs, qu'il y a, effectivement, en cours, une proposition de loi qui vise à interdire la consommation de viande de cheval en France et à abolir l'odieuse pratique de l'hippophagie. Comme vous n'en parler jamais, voilà, donc, une très bonne occasion. Bien Cordialement. Mr Dominique Labis Président Association Ethique du Cheval.