Elections FFE : fin du suspens ce jeudi
mercredi 23 novembre 2016

godignon candidat
La liste présentée par Hervé Godignon

Entre les deux tours de la primaire de la droite et du centre, une autre élection, évidemment moins médiatisée, touchera à sa fin ce jeudi 24 novembre. Les assemblées générales ordinaire et assemblée générale élective pour le renouvellement des instances dirigeantes de la Fédération Française d’équitation se tiendront en effet demain, au parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron.

Le président sortant, Serge Lecomte, en poste depuis 2006, présente une liste renouvelée.  Parmi les anciens membres de la liste, on retrouve François Albertini, Olivier Klein, Cyrille Bost, Pascal Boutet, Emmanuel Feltesse ou Martine Fernet. Parmi les nouveaux membres, on retrouve Michel Robert, Odile Van Doorn ou Virginie Couperie Eiffel. Serge Lecomte est face à Hervé Godignon, cavalier professionnel, qui a présenté sa liste au début du mois d’octobre. Parmi les colistiers du candidat, de nombreux acteurs du monde équestre et de ses différentes disciplines : Eugénie Angot, Marie Christine Duroy de Laurière, Pierre Defrance, Alexa Hinard, Richard Breul, François Pelamatti, Hubert Perring… Les dirigeants de centres équestres ont la possibilité, depuis fin octobre, de voter par courrier ou par Internet entre la liste sortante ou celle proposée par Hervé Godignon.

10000 “indignés” de la politique fédérale sur Facebook 

Le tandem Hervé Godignon - Jacky Dufour, assureur de profession, dirigeant de club hippique et cavalier impliqué dans les instances équestre en Languedoc Roussillon, avait pour objectif de rassembler 300 parrainages avant l’échéance électorale. Il semble que ce soit chose faite. Sur son site web, l’ex cavalier de haut niveau indique que plus de 400 parrainages lui ont ainsi été adressés. Le cavalier encourage les internautes à fait entendre leur voix : “ Il (cette élection, ndlr) s'agira d'un moment décisif pour l'avenir de nos activités équestres, avec vous et pour vous, nous allons mettre la Fédération au service de ses adhérents ”. Sur les réseaux, et notamment sur Facebook, les deux hommes avaient créé il y a trois ans une page, de manière à être en lien avec leur électorat. “Les Indignés de la politique fédérale” regroupent à ce jour plus de 10 000 membres. Questions diverses et variées sont abordées, des propositions soumises et des débats parfois instaurés sur des thématiques telles que la formation, les licences, l’apprentissage ou encore la compétition. De nombreux messages de soutien se multiplient également sur cette page. Résultat attendu demain pour connaître les noms du président et des membres de son comité directeur.