Groupe Cheval au Sénat, un nouveau président
mercredi 21 mars 2018

Jean Pierre Vogel
Jean Pierre Vogel © coll

Ce 21 mars, après avoir occupé le poste de présidente du Groupe Cheval au Sénat pendant trois ans, Anne Catherine Loisier passe la main à un autre passionné, Jean Pierre Vogel.

Expert comptable de profession, Jean Pierre Vogel, 62 ans, est donc officiellement désigné à la présidence du Groupe Cheval au Sénat qui dépend du groupe Elevage.  Sénateur de la Sarthe depuis septembre 2014, il y assurait déjà la fonction de vice président. Sa nomination a été validée par Gérard Larcher, président du Sénat. « Sur les trois candidatures, la plus pertinente a été retenue par rapport à sa connaissance du monde du cheval » précise le nouveau président.  S’il a débuté à cheval à l’âge de dix ans, et s’est montré particulièrement compétitif en concours complet, Jean Pierre Vogel continue à exercer sa passion, et s’est également mis à l’attelage depuis une dizaine d’années.

Le nouveau président est impliqué sur le plan local et régional depuis 1995.  Après avoir été maire de Beaufay pendant dix neuf ans, président de la communauté de communes pendant dix sept ans, conseiller général et vice président du Conseil Général pendant cinq ans, ainsi que président du service d'incendie et de secours de la Sarthe pendant 20 ans, Jean Pierre Vogel a abandonné son fauteuil de maire de Bonnétable en octobre 2017 (loi anti cumul de mandat oblige) mais il restera conseiller municipal. Sur le plan local, il a œuvré pour développer le tourisme équestre et l’attelage, et pour tenter de démocratiser toutes les disciplines. « Nous avons redéveloppé un circuit d’environ 35 kilomètres de sentiers de randonnée, avec à peine un kilomètre de routes. Nous avons aussi investi plus d’un million d’euros pour faire un gîte d’étape. Il est important de sensibiliser les élus à cette activité dans toutes ses composantes. »

S’il se montre assidu au Sénat, Jean Pierre Vogel a tenu à conserver une activité professionnelle à temps partiel, et consacre une journée et demie par semaine à son cabinet Altexa, fort de cinquante collaborateurs. Il ne manque pas de mettre ses compétences professionnelles d’expert comptable au service de la filière, et avait notamment participé à la création de l’association de gestion Cheval qui dépend du Groupement Hippique National (GHN). Administrateur de la société des courses du Mans depuis de nombreuses années, expert comptable pour le Mondial du Lion d’Angers, il précise avoir parmi ses clients de nombreuses structures équestres, éleveurs et fabricants de matériel. « Je n’ai jamais voulu dépendre de la politique pour garantir ma liberté. »

Parmi les dossiers les plus importants à traiter pour le Groupe Cheval, le taux de TVA applicable à la filière équine, ainsi que la problématique du PMU et de la concurrence qu’elle subit de la part de la Française des Jeux. Au quotidien, Jean Pierre Vogel s’applique à auditionner des acteurs de la filière pour sensibiliser l’ensemble des sénateurs aux divers problèmes qui se posent. « Petit à petit une gouvernance qui regroupe les cinq sociétés mère de la filière se met en place pour la défense de ses intérêts. L’objectif est que tous ces organismes qui font face aux mêmes problématiques parlent d’une seule voix. C’est un travail qu’a mené Anne Catherine Loisier depuis plusieurs mois, et qui voit son aboutissement. Une charte sera être signée le 27 mars à 15h dans le bureau du président du Sénat. Il est essentiel que le président lui-même soit impliqué dans ce dossier. »