Horseland : vente aux enchères sous l'oeil avisé du maire

vendredi 30 septembre 2016 - Nord-Pas-de-Calais

  • imprimer

A quel moment le feuilleton Horseland prendra-t-il fin? Peut-être bien dans le courant de l’année 2017. Après moult rebondissements devant le tribunal de commerce de Lille, le complexe situé à Prémesques (59), devrait être vendu aux enchères l’année prochaine. “Aujourd’hui, nous ne sommes plus à quelques mois près et il faut voir dans cette vente une opportunité pour notre territoire”, indique Yvan Hutchinson, maire de la commune concernée.



Horseland largeL

DR

Horseland largeP

DR

L'entrée du complexe Horseland

Les grilles sont closes depuis 2010, date à laquelle le chantier a été stoppé

previous video next video

60 chambres, 80 boxes, 20 hectares

Les prémices du projet remontent aux années 2000 : Gérard Defrance, promoteur, imagine un vaste complexe, alliant hôtellerie de luxe et complexe hippique haut de gamme. Quelques années plus tard, en 2008, le chantier démarre sur plus de 20 hectares. Un projet d’envergure, qui provoque l'inquiétude des élus locaux et des habitants par son ampleur. Horseland, c’est en effet un hôtel de 60 chambres, des salles de séminaires, des restaurants, un centre de remise en forme et une structure équestre de 80 boxes. Les travaux durent deux ans. Mais, en 2010, le chantier est stoppé. Une polémique s'installe alors sur le coût non maîtrisé des dépenses. Pourtant, le promoteur rassure et indique que le projet verra bel et bien le jour. Mais, en 2013, Gérard Defrance met subitement fin à ses jours. S'ensuit une procédure judiciaire qui place Brigitte Defrance, l’endettée veuve du promoteur, au cœur de l'actualité. Après plusieurs mois de redressement, Horseland est liquidé en octobre 2014.

Un juge trop impliqué et des conflits d’intérêt

Trois repreneurs se font connaître et l’un d’entre eux, consortium régional au sein duquel se trouve notamment le groupe immobilier Beci, retient l’attention du tribunal de commerce de Lille. Son souhait: développer à Prémesques l’activité touristique et équestre. Le candidat, qui  propose 1,6 million d’euros à la reprise de l’imposant complexe, est retenu. Pas assez pour Brigitte  Defrance, qui fait appel de cette décision. En juillet 2015, la cour d'appel de Douai annule la vente. Retour à la case départ. Parallèlement, l'affaire, délocalisée du tribunal de Lille au tribunal d'Arras en raison de la trop grande implication d'un juge lillois dans le dossier, se poursuit. Après le rejet du pourvoi en cassation des éventuels repreneurs (le consortium), Horseland pourrait être ainsi vendu aux enchères avant la fin de l'année, d'un seul tenant.

“Préparer le terrain aux investisseurs”

Yvan Hutchinson, maire depuis 2014, n’a évidemment pas pu faire l’impasse sur ce dossier. Et a décidé de le saisir à bras le corps pour que Prémesques y gagne en dynamisme. “La délocalisation de cette affaire à Arras est en premier lieu une excellente chose, indique-t-il. A Lille, le contexte était devenu malsain et Horseland attisait un peu trop les passions. A l’heure actuelle, je suis en lien régulier avec le liquidateur judiciaire et nous avons des échanges constructifs sur l’avenir d’Horseland”. L’objectif d’Yvan Hutchinson et des élus de la métropole européenne de Lille, c’est de préparer minutieusement la vente aux enchères, qui devrait avoir lieu dans quelques mois. “Ma fonction, c’est entre autres d’aménager le territoire de façon pertinente. Aujourd’hui, dans le cadre de la révision du PLU (plan local d’urbanisation) par la MEL, j’ai la possibilité de soumettre une fiche OAP, orientation d’aménagement et de programmation, et de faire en sorte  de réserver certaines zones de ma commune à des activités bien définies. En clair, j’aimerais que les parties hôtellerie et centre équestre d’Horseland soient vendues d’un seul tenant et que le projet de base, à savoir la constitution d’un haras régional, se concrétise. Aujourd’hui, je prépare avec mes équipes un sérieux cahier des charges, de manière à encadrer la vente et à préparer le terrain aux futurs investisseurs”. Le sort d’Horseland sera ainsi fixé dans quelques mois.

Sylvia Flahaut

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr