J.E.M 2014: Rapport flatteur de la Chambre Régionale des Comptes

samedi 13 février 2016

  • imprimer

La Chambre Régionale des Comptes a procédé au contrôle de la gestion du G.I.P Normandie 2014 pour les exercices 2010 à 2014. Il apparaît que les missions confiées ont été respectées avec la rigueur nécessaire. Pour mémoire les Régions Basse-Normandie et Haute-Normandie ont versé respectivement une contribution de 15.2 M€ et 500 K€ au G.I.P J.E.M 2014 créé en avril 2010 pour mettre sur pieds l'événement. Extraits.

La foule au JEM largeL

Eric Fournier

La foule amassée dans le stade d'Ornano de Caen

Le rapport est positif pour le G.I.P (présidé par Laurent Beauvais) mettant en évidence, d'une part la clarté de ses objectifs stratégiques, une gouvernance de qualité, des modalités de gestion interne conformes à la réglementation... pas de dépenses disproportionnées ou qui seraient inadaptées. Le rapport évoque une gestion précautionneuse de l'argent public.  Il ne remet pas en cause l'atteinte des objectifs d'intérêt public pour la Normandie, souligne simultanément des retombées économiques évaluées entre 100 M€ et 148M€, chiffres néanmoins difficilement expertisables, notamment sur le long terme. Dans une réponse annexée au rapport le Président de la Région Basse-Normandie a évoqué le Projet Territorial "15 mois, 15 jours, 15 ans" (18 projets dont 11 pour la filière équine), estimant qu'il était d'actualité, notamment au regard de "l'avancement" du Projet Etablissement Public Administratif (E.P.A) Haras du Pin. On notera que Si l'E.P.A est une réalité administrative, il n'est pas encore complètement une réalité opérationnelle, ni tout à fait une réalité stratégique semble t'il. Le Président a également parlé de coordination des grands événements équestres et d'avancées significatives en 2015.

Quelques chiffres précisés dans le rapport.
Bilan Financier du G.I.P des J.E.M 2014. L'organisation des JEM a mobilisé un budget de l'ordre de 80 M€, dont 38 M€ de recettes publiques. Le bilan final fait ressortir un excédent provisoire de l'ordre de 1 M€.
 La Région Basse-Normandie a été le premier contributeur public de l'événement (subventions) à hauteur de 15 177 000 €, suivi de l'Etat 10 000 000 € et la ville de Caen, 2 500 000 €. La région a mis à disposition du personnel et des locaux pour un montant total estimé à 549 960 €.
Les recettes de sponsoring de l'ordre de 20 M€.
Les recettes d'origine privée billetterie et sponsoring essentiellement (le sponsor titre a versé 10M€), ont connu l'évolution inverse de celles des recettes publiques, puisqu'estimées à 32% des recettes, soit 17 M€, elles sont finalement élevées à 42 M€, soit 52% des recettes totales. Le rapport évoque une gestion performante de ce volet de l'organisation des Jeux.
Les recettes de billetterie de 10.3 M€ au total ont représenté 13% des recettes totales pour une estimation initiale de 5% des recettes.
Fréquentation: entrées totales 574 855
348 741 billets ont été vendus au grand public, les invitations ont représenté 24 735 places.  146 536 entrées au Village des Jeux ont été distribuées. Le nombre d'entrées payantes est de 394 627 (étude commandée par le G.I.P).
Dépenses:
Dans un paragraphe "Une structure de dépenses conforme à l'objet du G.I.P", le rapport évoque plus loin la typologie des dépenses difficilement comparables tant l'organisation des JEM est atypique. Néanmoins en ramenant le coût des JEM à la fréquentation, le rapport signale les données suivantes: Le G.I.P a donc dépensé 138 € par entrée et 202 € par entrée payante dont une majorité couverte par des fonds privés.
Les dépenses d'aménagement des sites sont les premiers postes de dépenses. La masse salariale du G.I.P a représenté un total de 11 M€. Coût des cérémonies d'ouverture/clôture: 1 M€.  5 M€ représenteraient le "droit d'entrée" payable (droits fixes et droits variables) pour pouvoir organiser les J.E.M.

Au final s'agissant du bilan financier de l'organisation des JEM 2014 par le G.I.P la chambre révèle:
- Un budget initial très sous évalué
- Des dépenses multipliées par 1.5 par rapport au projet initial
- Une couverture des dépenses supplémentaires en quasi intégralité par des recettes privées...
- La couverture majoritaire des dépenses par des fonds privés
- ...l'instruction n'a pas mis en évidence des frais manifestement disproportionnés ....
- Un bénéfice de 1 M€ qui reviendra aux membres fondateurs...
- Une participation publique de l'ordre de 67 € par place..

"Quelques mois après les Jeux le caractère pérenne des investissements est difficilement vérifiable s'agissant du développement des activités équestres qui pourraient être organisées sur les sites des épreuves. Toutefois, force est de constater que peu d'aménagements ont eu un caractère pérenne" souligne le rapport qui ajoute "...cela ne correspondait pas à l'objectif que le G.I.P s'était fixé....dans un souci de maîtrise des coûts".

Eric Fournier d'après "Rapport d'observations définitives et ses réponses - Observations délibérées le 21 octobre 2015

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr