Kevin Staut : « On a pu exposer notre point de vue »

lundi 20 mars 2017

  • imprimer

Cinq personnalités représentant le Club des cavaliers internationaux de saut (IJRC) ont rencontré cinq dirigeants de la Fédération équestre internationale (FEI) ce lundi à Lausanne. Durant près de cinq heures. Moult sujets ont été évoqués. Sera-ce suivi d’effets ?

lausanne ijrc largeL

Coll

Eleonora Ottaviani, directrice de l’IJRC, Steve Guerdat, Clarissa Crotta, Kevin Staut et François Mathy Jr devant la FEI, ce lundi à Lausanne

D’un côté de la table, cinq dirigeants de la FEI, le président Ingmar De Vos, son vice-président John Madden, Maria Gretzer, sensée représenter les athlètes au Bureau exécutif de la FEI, John Roche, le directeur du saut d’obstacles, et Mikael Rentsch, le directeur juridique de la FEI. De l’autre, cinq représentants de l’IJRC, sa directrice Eleonora Ottaviani, deux champions olympiques et influents membres du comité, Steve Guerdat et Kevin Staut, François Mathy Jr, également membre des arcanes de l’IJRC, et Clarissa Crotta, pour représenter tous deux le groupe des cavaliers moins bien classés aux rankings (une bonne idée). Manquaient finalement Christina Liebherr, la présidente, qui sera présente au Forum sportif de la FEI (10 et 11 avril) et Marcus Ehning (maux de dents).

Les débats portaient sur une dizaine de points et ils ont duré plus longtemps que prévu, de 10h00 à 14h45, sans interruption. « On a pu parler de tout et ça c’est déjà positif. Je pense que nous avons réussi à les convaincre sur quelques points, on verra, mais nous devrons nous battre encore lors du Forum sportif pour nous faire entendre, notamment sur les taxes d’engagement aux concours et les rankings. Je ne veux pas entrer dans les détails, sur les arguments des uns et des autres, car nous sommes en négociation, mais on espère arriver à des résultats concrets, il le faut pour conserver un sport sain », résumait Eleonora Ottaviani au téléphone, dans le train qui la ramenait à l’aéroport de Genève.

Même son de cloche auprès de Kevin Staut, tant sur les débats que sur le souci de ne pas trop entrer dans les détails : « On a pu se parler franchement, il est trop tôt pour dire ce qui pourra changer ou non. J’espère en tout cas que pour les engagements, comme pour la règle du sang (traces de sang sur un flanc disqualifiant un cavalier) ou les réels soucis de contrôles des écuries et de contamination, de bien-être des chevaux, nous arriverons à nous faire entendre ».

Défendre les valeurs du sport

Pour ce qui est des rankings, du Global Champions Tour (GCT) et du problème de compter les épreuves de la Global Champions League (GCL), pour laquelle il faut débourser 2 millions d’Euros pour avoir une équipe sur les 15 étapes, on sent que le fossé est plus grand, la FEI refusant de parler de pay-cards pour ce circuit. « On a déjà obtenu d’avoir une rencontre exclusivement sur les rankings, c’est là que nous analyserons l’ensemble du problème et que nous ferons tout pour défendre les Coupes des Nations et l’éthique du sport», précise Eleonora Ottaviani.

« Nous voulons défendre les valeurs du sport tel que nous l’aimons. Notre sport offre des moments irrésistibles, mais nous sommes dans un monde où l’argent et la politique règnent et où l’argent n’a pas que des côtés bénéfiques. Nous ne sommes pas contre le Global, nous voulons simplement défendre les autres circuits et trouver un équilibre sain, avoir un sport accessible, éviter de donner les pleins-pouvoirs à un circuit où l’argent est très présent », souligne Kevin Staut.

Le Français, qui renonce courageusement aux lucratives - en argent et en points rankings ! - épreuves de la GCL, tout comme Pénélope Leprévost, Eric Lamaze ou Steve Guerdat, préfère aussi compter d’abord sur lui-même et sur les gens de bonne volonté : « A nous de montrer l’exemple, de nous bouger pour motiver et concerner les autres cavaliers, de fédérer derrière cette cause, d’encourager nos propriétaires à mettre leurs meilleurs chevaux dans les CSIO ! ». Reste qu’il sera quasiment impossible à terme de rester dans le Top 15 (invité au GCT) sans disputer ces épreuves-là… Mini gage de bonne volonté, selon John Madden, les trois premières étapes du GCT seraient encore ouvertes au Top 30 sans obligation de faire la GCL. Mais pour la suite…

Prochains débats, ouverts au public et à la presse cette fois-ci, les 10 et 11 avril à Lausanne-Ouchy, lors du Forum sportif de la FEI.

Alban Poudret

Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 75 Simon Le Vot

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr