L'IFCE selon la Cour des Comptes : "une extinction à programmer"
mercredi 10 février 2016

saumur-manege
Ph. Scoopdyga

La Cour des Comptes a rendu ce mercredi son rapport annuel. Elle tacle sévèrement l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) dès le titre du chapitre qu'elle lui consacre : "une réforme mal conduite, une extinction à programmer".

Pour elle, "l'évolution qui a conduit des Haras nationaux et de l'ENE à l'IFCE et France-Haras apparaît comme l'illustration d'une réforme de l'Etat mal conçue, mal préparée et mal conduite". (...) Le constat qui peut être dressé aujourd'hui est celui d'une  disproportion coûteuse pour les finances publiques entre, d'un côté, les ressources humaines et le patrimoine immobilier dont dispose l'IFCE, et de l'autre les missions de service public qui subsistent. Sa situation n'est pas viable".
Parmi les réponses apportées à ce rapport à la fin du document, le ministères de l'agriculture et celui des sports prennent la défense de l'IFCE. La FFE se montre beaucoup plus circonspecte.
Plus de détails prochainement.