La FFE tient congrès en Avignon
mardi 22 janvier 2019

Congrès fédéral Avignon 2019
Les 250 enseignants et dirigeants de club présents au congrès fédéral à Avignon ont participé avec enthousiasme aux ateliers proposés © Jean-Louis Perrier

Le Congrès fédéral autour du spectacle pendant Cheval Passion est une occasion pour les dirigeants de la FFE de se retrouver avec les représentants des clubs. Entre apports pédagogiques et développement des activités équestres, les thématiques n’ont pas manqué.

Pour sa 12e édition le congrès fédéral a une fois de plus fait le plein avec plus de 250 participants réunis autour du staff FFE et des intervenants. Les sessions alternent entre séances plénières comme celle organisée le jeudi au Palais des Papes avec une intervention de Guillaume Henry sur l’équitation à la Renaissance, et sur le site de Cheval Passion des ateliers permettant des approches plus ciblées sur des innovations pédagogiques. Frédéric Bouix, directeur général de la FFE, soulignait l’importance de ce rendez-vous : « Ce type d’opération est l’occasion de rencontres avec les dirigeants. Nous l’avons fait en 2018 pour les Assises de la Compétition qui ont permis de faire des modifications sur les règlements sportifs 2019. Ici nous sommes plus dans l’approche pédagogique, l’édition 2019 de ce congrès combine la thématique du spectacle et celle des produits que le club peut développer pour sa clientèle. Nous sommes heureux de voir un fort rajeunissement des participants qui viennent de toute la France ». Le président Serge Lecomte ne manque pas non plus ce rendez-vous et, dans un échange avec les participants, donnait les mots de la fin.

 "Une fédération utile et simple"

Sur le principe des ateliers participatifs, la dernière séance amenait les participants à trouver les bons mots pour identifier les valeurs de leur fédération. Ceux de Serge Lecomte ont été directs : « Depuis 40 ans je me bats pour défendre une fédération utile et simple. C’est comme ça que nous devons aborder tous les sujets ». Le jeu des échanges avec la salle à propos de la récurrente question de la TVA amenait Serge Lecomte à préciser que sur ce sujet, l’utilité de la FFE qui ne cesse son lobbying pour un taux favorable aux clubs et a obtenu une aide de 50 millions d'euros distribuée aux clubs sur 3 ans, ne saurait se concevoir sans l’action conjointe avec d’autres instances comme le GHN, et l’implication des dirigeants de centres équestres dans le monde syndical avec les chambres d’agriculture. Le président a encouragé les dirigeants à participer au Grand Débat National qui s’ouvre. La FFE prépare des outils de documentation pour faire entendre la voix du sport et de l’agriculture, réaffirmant le rôle clé des enseignants dans la filière cheval : « Ce sont nous, les enseignants, qui faisons que le cheval existe ! », a affirmé Serge Lecomte appelant les enseignants à défendre leur métier, en étant eux même très exigeants lorsqu’ils sont formateurs pour faire face aux critiques sur le niveau de l’enseignement. Avec en toile de fond la baisse des licences, ce type de rassemblement est un besoin fondamental pour relancer l’attractivité de la base. 

Tous les éléments sur le congrès FFE avec les videos des ateliers à venir sur https://www.ffe.com/club/Congres