La justice a tranché : GDE n'exploitera pas!
lundi 23 mai 2016

gde illustr
gde illustr © Eric Fournier

Vendredi 20 mai La Cour d 'appel de Nantes a annulé définitivement l'autorisation d'exploitation de la décharge de Nonant Le Pin (61) délivrée à l'industriel Guy Dauphin Environnement (G.D.E).

C'est donc l'euphorie dans la petite commune de l'Orne où l'insurrection citoyenne avait débuté en 2011 alors que le tribunal administratif de Caen autorisait l'exploitation d'une méga décharge de résidus de broyage automobile...et ce contre l'avis du Préfet de l'époque. Excavations, trous béants allaient rapidement dénaturer le paysage. Des associations de défense de l'environnement s'étaient rapidement constituées et mobilisées pour faire face au projet dévastateur d'un industriel, G.D.E, sans scrupule et aux dents longues qui avait délibérément pris le parti de nier l'écosystème et l'existence d'une filière économique de tout premier plan: la filière équine premier opérateur économique de ce département rural entièrement tourné vers l'élevage.

Vendredi, l'annulation de l'autorisation d'exploitation est notamment motivée par les dangers réels de pollution du réseau hydrologique à proximité immédiate du site de Nonant le Pin mais aussi par "l'incapacité de G.D.E à garantir l'absence d'impact de la décharge sur l'environnement et la santé" a estimé Ségolène Royal qui s'est aussitôt rendue dans la commune ornaise pour manifester son soutien aux associations opposées à G.D.E. "Ce combat était long mais juste" a déclaré la Ministre. 346  jours de blocage du site et une succession de procédures n'ont donc pas été vains. Mais c'est surtout une exceptionnelle mobilisation de la filière équine dans son ensemble (sport et courses) que l'on retiendra