Les Assises de la ruralité se poursuivent dans le 78
lundi 23 novembre 2015

Assises Ruralité Houdan
Une salle pleine avec plus de 200 personnes à Houdan © Claude Bigeon

Le Conseil départemental des Yvelines a lancé les Assises de la ruralité « pour débattre de l’avenir des territoires ruraux ». Sur les cinq réunions programmées, trois ont déjà eu lieu. La dernière en date était organisée dans la salle des fêtes de Houdan, vendredi 20 novembre au soir.

 Une salle pleine avec plus de 200 personnes. Si la démarche annoncée par le département est d’écouter la population, les élus qui participent à ces réunions publiques pour ensuite « faire des propositions sur les transports, l’accès au numérique, la solidarité entre la partie urbaine et rurale », comme l’a expliqué le président du Conseil départemental Pierre Bédier, un secteur cherche à se faire entendre lors de ces réunions, c’est la filière cheval. A Houdan, c’est Eric Goehrs qui est intervenu pour indiquer ses difficultés comme professionnel du monde du cheval face à la concurrence des agriculteurs mais aussi aux difficultés à faire vivre son activité notamment par rapport aux problèmes de construction de logement pour accueillir les élèves de son sport études et son personnel qui travaille dans ses écuries. La présence des chevaux dans ce département est très importante, mais la collectivité locale qui la dirige ne semble pas toujours attentive aux implications de cette présence. Ainsi le sort du Haras des Bréviaires qui lui appartient n’est toujours pas réglé.

Deux nouvelles réunions publiques sont programmées dans le cadre des Assises de la ruralité : le jeudi 26 novembre à 20h au Foyer rural (place du Huit mai) de Jouars-Ponchartrain et le jeudi 3 décembre à 20h au centre Louis Jouvet (45 rue Georges Herrewyn) à Bonnières-sur-Seine. Deux nouvelles dates pour faire entendre la voix du monde du cheval des Yvelines et montrer l’importance de ce secteur économique dans ce département francilien dont la part de ruralité est encore très forte.