Les propriétaires aussi s'élèvent contre les décisions de la FEI
vendredi 16 décembre 2016

Christian Baillet
Christian Baillet © Scoopdyga

Equipes de 3 aux JO et changement de format des Jeux Equestres Mondiaux sont autant de mesures que la FEI a prise ces derniers temps, sans grande concertation avec le reste de la filière. Si les cavaliers avaient déjà de nombreuses fois élevé la voix, c'est aujourd'hui au tour des propriétaires, qui se sont exprimés dans une lettre ouverte adressée au président de la fédération internationale...

Après les cavaliers, c'est le club des propriétaires qui réagit aux nouvelles règles votées par la FEI dans une lettre ouverte à l'attention d'ingmar de Vos, Président de la Fédération Equestre Internationale. Voici la lettre de Christian Baillet.

"Cher Ingmar,
Suite à notre courrier du 15 novembre passé dans lequel nous exprimions le soutien du Club des Propriétaires de Chevaux de Saut d’Obstacles à la proposition du Club des Cavaliers Internationaux à propos d’un nouveau format de compétition pour les Jeux Olympiques, nous avons été surpris et déçus de voir que ni les cavaliers ni les propriétaires n’ont été entendus. 

Nous avons régulièrement exprimé notre inquiétude à propos du format proposé la FEI, et à présent approuvé par les Fédérations Nationales, qui ne prend, à nos yeux, pas assez en compte le Bien-Etre et l’intégrité physique des chevaux. 

En ce qui concerne le nouveau format des Jeux Equestres Mondiaux, le Club des Propriétaire de Chevaux de Saut d’Obstacles approuve l’annulation de la finale tournante. D’autre part, nous ne sommes pas opposés à la modification de l’épreuve initiale de vitesse pour autant que les championnats puissent proposer des formats similaires, mieux compris par le grand public. 

En revanche, que la décision ait pu être prise sans consultation préalable des cavaliers ou des propriétaires renforce notre inquiétude et tend à démontrer un manque de considération de la FEI pour les principaux intervenants des sports équestres. 
Nous espérons que dans le futur, toutes les parties prenantes de notre noble sport puissent être entendues et que chaque décision soit prise en gardant à l’esprit le Bien-Être et l’intégrité physique des chevaux.

Christian Baillet
Président du Club des propriétaires internationaux "

Commentaires


MICHELE P | 17/12/2016 08:24
Bravo Monsieur Baillet !
Comment feraient certains de nos cavaliers sans des propriétaires qu' il est possible de qualifier de mécènes!!
Une fois de plus les organisations sont dans leur nuage, il faudrait que tous leurs dirigeants redescendent sur terre!!
Michèle P.