Longines : FEI premier top partenaire.

mardi 15 janvier 2013

  • imprimer

“C’est le plus gros contrat jamais signé dans les sports équestres” a déclaré, hier, la Princesse Haya, Présidente de la FEI, lors de la signature, à Lausanne, du partenariat avec la marque horlogère Suisse Longines. Nayla Hayek, Présidente du « board » de Swatch group et fille du fondateur Nicolas Hayek, pour sa part, rappelait qu’en 1881 la marque Longines apportait déjà son soutien aux sports équestres en Suisse, qu’elle n’a jamais cessé depuis d’y être plus ou moins présente et qu’elle préférait parler à ce sujet de « partenariat avec la FEI » plutôt que de sponsoring.

La Baule 2011- obstacle longines largeL

Longines a arraché le titre de « FEI First Top Partner » en allongeant au bas mot 100 millions d’euros sur dix ans (2013-2023) et, vraisemblablement, près du double si l’on ajoute les apports annoncés que la marque devrait faire en « nature » dits « technologiques » : chronométrage de tous les évènements dont elle aura les droits évidemment, mais aussi développements numériques à venir afin de rendre la lecture du sport plus passionnante sur les terrains, à savoir, incrustations d’informations sur les écrans géants, vidéos, graphiques etc…

L’exclusivité de Longines en tant que marque horlogère sur les évènements et « produits » FEI va de soi. Coupe du Monde à partir d’octobre 2013 (les finales obstacles et dressage de Lyon 2014 deviennent donc Longines), circuit de Coupe des Nations Furusiyya, dès le CSIO de La Baule jusqu’à feu les «Rolex rankings » qui deviennent les FEI Longines rankings pour la simple raison que les droits sur les classement appartiennent à la FEI et non à l’IRJC qui n’a qu’un rôle consultatif sur l’aspect technique et réglementaire des classements. Ajoutons que ce contrat s’ajoute à celui déjà passé l’an dernier avec le Global Champions Tour où Longines a supplanté Jaeger Le-Coultre pour la saison à venir.
 

« La vie n’est ce pas choisir ? »

 
La charge est implacable et bousculera le paysage du sport. « Pour le bien de tous » estime Ingmar de Vos Secrétaire Général de la FEI : «  C’est une fantastique opportunité pour les organisateurs qui avaient souvent du mal à boucler leurs budgets, mais aussi pour les cavaliers, les propriétaires, et les spectateurs, les téléspectateurs. Vous verrez ». Quant aux concours qui bénéficiaient du support massif d’un autre horloger comme Genève et Rolex par exemple. « Ils devront choisir » répond du tac au tac de Vos : « Coupe du Monde avec Longines ou pas Coupe du Monde ».  Idem pour Aix la Chapelle et quelques autres évènements… « Cela prendra peut être un peu de temps mais cela viendra ». Et de conclure : «  la vie n’est ce pas choisir ? ».
 
 
 

Xavier Libbrecht

previous video
next video
  • imprimer

0Commentaires

N | 19/01/2013 09:16
Quid du concours complet ?
Ce partenariat ne concerne-t-il que le cso et dressage ?


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr