Surprise au PMU : Xavier Hürstel démissionne
mercredi 20 septembre 2017

Xavier Hustel
Xavier Hurstel © Scoopdyga

La nouvelle est tombée hier : Xavier Hürstel, président du PMU, démissionne et quittera son poste en novembre. Dans un message adressé à tous les salariés, il explique les raisons de son départ et dresse le bilan des actions qu'il a menées durant ses années à la tête du PMU. Un bilan qu'il juge positif et qui va à l'encontre du mécontentement exprimé récemment par plusieurs acteurs de la filière hippique.

Après dix années passées à la tête du PMU (d'abord en tant que directeur général délégué, puis à partir d'octobre 2014 au poste de président-directeur général), Xavier Hürstel démissionne. Il quitte l'entreprise pour rejoindre le comité exécutif "d'un grand groupe technologique français, coté en bourse, leader dans son domaine" a-t-il annoncé hier dans un message adressé à l'ensemble des salariés du PMU. 

L'occasion pour le directeur de faire le bilan des actions menées ces dernières années et d'insister sur le chemin parcouru. " Ouverture du marché des jeux en ligne et lancement de la diversification du PMU, transformation et expansion du réseau de points de vente, modernisation de la communication et de l'image de l'entreprise", liste-t-il notamment dans sa déclaration avant de mettre sur la table des chiffres concrets : "Le résultat net du PMU, qui était de 726 millions d'euros à mon arrivée se stabilise dorénavant aux alentours de 790 à 800 millions d'euros. La reprise de notre activité en 2017 (+2,7% sur l'activité hippique, +7% sur Internet, +15% sur l'international, +0,1% sur le sport et le poker), fruit de notre stratégie, doit permettre dorénavant à ce résultat de progresser dans les années à venir". 

Si il concède ne pas ignorer "les difficultés auxquelles est confronté le PMU : concurrence accrue des autres formes de jeux d'argent, [...] alourdissement fort de la régulation du secteur, concurrence croissante des autres spectacles sportifs, moyens structurellement limités pour développer l'activité", Xavier Hürstel tire donc un bilan positif, voire très positif, des actions et stratégies mises en place par le PMU sous sa présidence. 

Un bilan que ne partagent pas tous les acteurs de la filière, en témoignent les échanges houleux entre le think-tank Equistratis (un mouvement composé de professionnels de la filière et ayant pour but de produire et diffuser des idées innovantes pour le développement de la filière équine) et le président cet été encore sur la gestion de l'entreprise (voir ICI), importante pour toute la filière puisqu'elle doit, au titre de sa mission d'intérêt général ( dans le cadre du GIE formé avec, le Trot, France Galop et les sociétés de courses régionales), contribuer à son développement. 

Le départ de Xavier Hürstel sera effectif en novembre, et son délégué, Alain Resplandy-Bernard, assurera l'intérim de la direction jusqu'à la désignation d'un nouveau PDG.