Une ancienne chef de service de la FFE condamnée pour harcèlement
samedi 20 avril 2019

lamotte travaux
lamotte travaux © Catherine Roux

Le jugement a été rendu le 16 avril dernier, suite à une comparution le 26 Mars devant le tribunal correctionnel de Blois. L’ex-chef du service Communication et Développement a été condamnée.

Une première comparution avait été notifiée l’an passé à la même époque mais repoussée suite à la demande de l’avocat de l’intéressée. Dans les faits, explique une plaignante, entre 2009 et 2015, différentes personnes, toutes employées ou stagiaires du service Communication et Développement ont été confrontées au harcèlement moral de leur chef de service. Certaines ont préféré quitter leur poste sans indemnité ne supportant plus ces conditions de non-respect de la personne. Pourtant des signalements avaient déjà été enregistrés précédemment et la responsable avait reçu un rappel à l’ordre. 

Le délibéré du 16 avril reconnaît la notion de harcèlement moral. L’ex-cadre de la FFE a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis et sera dans l’obligation d’indemniser les victimes pour un montant de 12.000 € pour préjudice subi. Par ailleurs, il était reproché au Président de la FFE de ne pas avoir remis au CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et conditions de travail) le rapport d’audit réalisé en 2012. Il se voit condamner à 1000 € d’amende avec sursis.