Alerte canicule !

mercredi 01 juillet 2015

  • imprimer

Une vague de chaleur s'abat actuellement sur la France, avec des températures nettement supérieures à la normale qui peuvent atteindre 40°. Que ce soit à l'écurie, au pré ou en concours, certaines précautions sont à prendre pour protéger le cheval et éviter les problèmes.

chaleur chevaux largeL
douche largeL

Luc Chateau et Propriano de l'Ebat

previous video next video

Rappel
La température corporelle d’un cheval se situe entre 37°.5 et 38.5°C, et peut monter jusqu'à 40°C lors d'un effort intense. Comme le reste des mammifères, le cheval, en fonction des conditions extérieures, est en mesure de réguler sa propre température pour assurer le bon fonctionnement de son organisme. Le Dr. Anne Courroucé Malblanc l'explique, le processus de thermorégulation du cheval s'effectue par la respiration et par la transpiration. Toutefois, son organisme est conçu pour une vie en liberté, avec possibilité de s'abriter du soleil et de la chaleur, sans contraintes de se déplacer ni de faire des efforts aux heures les plus chaudes, et non pour une vie en écurie fermée, où lui sont imposées des séances de travail ou des compétitions à toute heure, quelque soit la température extérieure. "En cas de forte chaleur, il en est des chevaux comme pour les humains, le système de thermorégulation peut s'avérer insuffisant. Le cheval qui souffre de la chaleur est prostré, apathique, rechigne à se déplacer. Lorsqu'il est déshydraté, l'ensemble de son organisme est en disfonctionnement, notamment son système digestif."   

Le confort des chevaux
En cas de canicule, les gestes qui permettent de protéger les chevaux relèvent avant tout du bon sens. Si le cheval vit au pré, il est essentiel qu'il puisse se mettre à l'ombre des arbres, ou dans un abri. Pour les chevaux d'instruction ou de sport, les gestes préventifs sont différents selon les installations. Dans une écurie type "barn", conserver les portes des écuries (type barn) entrebâillées, de manière à empêcher la chaleur de s'introduire dans le bâtiment, tout en laissant un filet d'air circuler. Olivier Chasseloup, qui gère le centre équestre de Chevry Cossigny (77) le souligne, "nous avons la chance de disposer d'anciens bâtiments agricoles qui restent très frais." Si les boxes s'ouvrent sur l'extérieur, veiller à fermer le volet du haut tout en le laissant légèrement entr'ouvert, pour empêcher la chaleur de s'introduire dans le box, mais vérifier régulièrement que la température intérieure et celle du cheval n'est pas trop élevée. Si c'est le cas, il faudra sortir le cheval très régulièrement, et le doucher, même brièvement, pour le rafraîchir. Pour les chevaux en convalescence ou en semi retraite, si l'établissement dispose de paddocks ou de prairies, il est nettement préférable de les laisser à l'intérieur durant la journée, et de les sortir la nuit. Ils profiteront de la fraîcheur nocturne, et seront moins perturbés par les insectes.

De l'eau à volonté
Un cheval, dans des conditions habituelles, boit de 20 à 40 litres par jour, selon sa taille et son poids, mais sa consommation peut doubler en période de canicule. Si l'écurie dispose d'abreuvoirs automatiques, le cheval pourra boire à volonté, mais au pré, ou au paddock, il est essentiel de veiller à ce que le cheval dispose en permanence d'une quantité suffisante d'eau propre, faute de quoi il pourrait être exposé à la déshydratation.
L'eau est également l'un des meilleurs moyens pour rafraîchir le corps du cheval. Anne Courroucé Malblanc le précise, " A l'évidence, une fois que le cheval est rafraîchi, il faut éviter absolument de le mettre au soleil. Lorsqu'un cheval est contraint de travailler aux heures chaudes, en compétition par exemple, il est recommandé de s'équiper d'un seau et d'une éponge, voire d'une serviette trempée dans de l'eau éventuellement rafraîchie par des glaçons, et de veiller à rafraîchir le cheval plusieurs fois au cours de sa séance de détente. Après le travail, il est vivement conseillé de le doucher, même brièvement, mais après avoir attendu quelques minutes que la température de son corps baisse de quelques degrés, faute de quoi le choc thermique de l'eau froide peut provoquer des contractures musculaires. Répéter l'opération plusieurs fois en prenant la précaution de faire marcher le cheval quelques minutes entre deux douches. Si les circonstances ne permettent pas de doucher, le cavalier peut passer une éponge mouillée sur le corps du cheval."

Les électrolytes
Anne Courroucé Malblanc le précise, la transpiration contient beaucoup de sels minéraux. "Il ne sert à rien de donner des électrolytes au cheval en amont de son effort, car il ne peut les stocker. En revanche, il est vivement conseillé de mettre à disposition des chevaux une pierre à sel, en permanence, de leur faire boire de l'eau additionnée d'un peu de sel, ou de leur donner des électrolytes disponibles chez les vétérinaires et dans les selleries. Pour les vieux chevaux, il est tout à fait possible de leur mettre un peu de gros sel dans la bouche, ce qui les incitera à boire."

Le confort des cavaliers
A l'évidence, il appartient aux dirigeants d'établissements et enseignants de veiller au confort de leurs cavaliers, et d'aménager au besoin les horaires des reprises pour éviter les heures les plus chaudes. Lors des stages, les séances d'équitation peuvent de préférence être programmées tôt le matin ou en fin d'après midi, tandis que les cours de théorie et les soins aux chevaux peuvent se dérouler entre 11h et 17h. Bien sûr, dans la mesure du possible, la forêt, qui apporte son lot de fraîcheur, reste le lieu idéal pour sortir les chevaux. Olivier Chasseloup privilégie le manège à la carrière. "Même si la température reste élevée, les cavaliers et les chevaux ne sont pas exposés au soleil. Nous veillons à ce que les cavaliers se rafraîchissent et s'hydratent régulièrement, les enseignants interrompent les cours pour permettre aux cavaliers d'aller boire."

A retenir
- ne pas laisser les chevaux en plein soleil
- veiller à mettre à disposition des chevaux une quantité d'eau suffisante (2 fois la quantité habituelle)
- aménager les horaires de travail pour éviter les heures les plus chaudes (11h à 17h)
- privilégier les sorties en forêt et le manège à la carrière
- le cheval n'est pas en mesure de stocker les électrolytes, il est inutile d'en donner avant l'effort
- mettre un masque anti insectes au paddock ou au pré
Lors des JO d'Atlanta (1996), qui se déroulaient en milieu chaud et humide, les organisateurs avaient mis à disposition des chevaux des ventilateurs-brumisateurs géants.
Pour info, il existe sur le marché une version individuelle de ces équipements, à fixer à l'extérieur du box, voire des systèmes de brumisation pour écuries.     

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr