Alerte rhino : soyez vigilants
mercredi 25 avril 2018

carte rhino
carte rhino

Attention le RESPE comme la fédération française d'équitation appellent à une vigilance accrue. Depuis le premier appel à la vigilance du 30 mars dernier, la situation n’est toujours pas stabilisée concernant la rhinopneumonie et tend à s’aggraver. De nouveaux foyers sont détectés presque quotidiennement, dans des départements déjà touchés ou non et d'autres virus circulent également

Les symptômes enregistrés sur les équidés atteints reprennent l’ensemble des manifestations de la maladie : respiratoires plus ou moins marqués, abortifs, neurologiques dont plusieurs cas graves et 2 chevaux morts.

Des formes plus légères ont également été notées avec uniquement des pics d’hyperthermie et œdèmes des membres.

Les formes les plus sévères sont rapportées sur des chevaux non vaccinés, mais l’excrétion de virus dans cet épisode est également importante chez des chevaux vaccinés ne présentant que peu ou pas de signes cliniques.

 

 Les premières mesures à prendre :

 Mesures d’ordre général

- Vérifier les dates de rappels vaccinaux de vos équidés et envisager avec votre vétérinaire la nécessité ou non de les renouveler ou de mettre en  place un protocole de vaccination si absent si les équidés ne sont pas vaccinés actuellement

- ne pas emmener un cheval malade en concours

- s'assurer de la propreté du box

- utiliser un seau individuel par cheval pour l'abreuvement

- Limiter au maximum les contacts avec d’autres chevaux

- Isoler les équidés dès leur retour

- désinfecter le matériel

En cas de doute, appeler son vétérinaire et prendre des mesures préventives

 - Prendre quotidiennement la température des chevaux (voire 2 fois matin et soir si malade confirmé)

- Limiter les mouvements (entrées / sorties)

- Isoler les chevaux présentant des signes de maladie,

 - Désinfecter les locaux et matériels contaminés

- Mettre en place un circuit de soins si malade confirmé

En cas de confirmation de la maladie ou en cas de risque élevé

 - Isoler les animaux présentant de l’hyperthermie, des avortements, des signes d'atteinte respiratoire et/ou du système nerveux : bien identifier les zones d’isolement

- Interdire les mouvements d'entrée et de sortie de chevaux au sein de l’effectif ou les limiter ; et ce pendant un délai d'au moins 28 jours après l'apparition du dernier cas

- Mettre en place un circuit de soins strict :

    . Débuter par les lots d’animaux sains pour terminer par les chevaux suspects, puis ceux atteints. Voir la fiche RESPE : Comment organiser un circuit de soins ?

     . Faire réaliser les soins entre les lots de chevaux sains, suspects, malades par des personnels différents ou à défaut en suivant strictement le circuit de soins, avec matériels dédiés pour chaque lot et changement de tenue entre les différents lots si personnel unique.

- désinfecter le matériel

-désinfecter les locaux

- isoler pour quarantaine les chevaux en provenance de sites infectés ou suspects

et consultez régulièrement le site du RESPE