Endurance : la fédération suisse s'inquiète
jeudi 09 février 2017

Dans un communiqué, la Fédération suisse des sports équestres (FSSE) élève la voix et demande des mesures plus contraignantes concernant le bien-être des équidés. Alors que la saison bat son plein aux Emirats Arabes Unis, on dénombre déjà 9 chevaux morts en 7 courses depuis décembre. Pire, les analyses anti-dopage pratiquées sur sept de ces chevaux se sont avérées positives à des produits non autorisés.

"La Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE, qui s’est engagée depuis bientôt quatre ans pour que, dans le monde entier, les épreuves d’endurance se disputent dans le respect du bien-être du cheval et de l’équité sportive, salue les déclarations de la secrétaire générale de la FEI et soutient le programme qu'elle a détaillé dans le communiqué du 3 février 2017", indique dans un premier temps la fédération suisse, avant de ne demander plus de la part de l'instance internationale. "LA FSSE demande que la FEI agisse avec vigueur également avant et pendant les courses pour s'assurer qu'aucun cheval participant à celles-ci ne risque quoique ce soit, en contrôlant en particulier l'entraînement du cheval et les connaissances équestres du cavalier. De plus, les recherches et études de la FEI doivent également analyser les phénomènes de désensibilisations des membres des chevaux comme cause probable d'accident fatal."

La fédération suisse n'est pas la seule à s'indigner du nombre élevé de chevaux qui succombent à leurs blessures lors d'évènements sportifs d'endurance. De multiples associations et fédérations nationales à travers l'Europe ont émis récemment des communiqués sur le sujet.