Journée de la Recherche, 39ème

vendredi 01 mars 2013 - Paris (75)

  • imprimer

Cette journée de la recherche équine créée par le Cereopa fêtait cette année son 39ème anniversaire, un âge où les préoccupations se doivent d’être responsables. C’était le cas puisque le thème choisi par les équipes de l’IFCE et de l‘INRA n‘était autre que le développement durable.

journée REF 2013- public largeL

Béatrice Fletcher

journée REF 2013- françoise-clement largeL

Béatrice Fletcher

journée REF 2013- Céline-Vial-IFCE-INRA.jpg largeL

Béatrice Fletcher

journée REF 2013- bernard-Morhain largeP

Béatrice Fletcher

Françoise Clement

Céline Vial

Bernard Morhain

previous video next video

Suite à une présentation générale assurée par Christian Vanier, Directeur général de l’IFCE, et sous la présidence de Jean-Luc Cadoré, la matinée était consacrée à la santé du cheval (affections des voies respiratoires, approche endocrinienne du surentraînement,  relation entre vitesse, récupération cardiaque et risque d’élimination en course d’endurance ainsi que les premières gestations après transfert d’embryons équins biopsiés et sexés.

Il appartenait à Jean François Chary de présider la seconde partie de la matinée. Au programme, l’attention visuelle du cheval, puis l’interaction cheval-patient au cours d’un programme de thérapie assisté par le cheval chez les patients psychiatriques. Laura Adam (Université de Caen) proposait ensuite de décrypter le regard des juges de dressage sur leur propre activité, tandis qu’Hélène Casal (CAIPS) clôturait cette demi- journée par une étude sur un dispositif amovible d’aide au maintien du cavalier en situation de handicap sur sa selle. Jean Baptiste Coulon (INRA) présidait l’ensemble des sessions de l’après midi. Au menu,  « l’utilisation du cheval en territoire » soit essentiellement la gestion de l’espace herbager en Europe,  puis une présentation du programme de recherche «Cheval et territoire» dont l’objectif est d’étudier l’organisation et l’importance territoriale des activités équestres, ainsi que leur impact sur le développement des territoires. Suivait « la place des parcours dans les élevages Camargue et PSA du Sud de la France », puis une étude sur « l’élevage de traits Comtois et les stratégies d’équilibre entre équins et autres productions agricoles ». Bernard Morhain (Idele) présentait une étude chiffrée sur « la durabilité économique des activités équines et les leviers permettant d’y faire face ». Le thème de la journée était véritablement au coeur des débats en fin d’après midi grâce à la présentation de Géraldine Fleurance (IFCE-INRA) sur les différentes sources de pollution issues de l’élevage et de l’utilisation du cheval, à savoir les rejets azotés et minéraux.

Ce fut ensuite au tour de Patricia Fraile (MinesParitech) de présenter « Equimeth », projet de méthanisation territorial désormais actif à Fontainebleau, suite à de longues années d’étude et de recherches en collaboration avec de nombreux partenaires (dont Naskeo environnement), et dont les résultats concrets permettent aujourd’hui à près de 1500 habitants d’une commune de Seine et Marne d’être alimentés en gaz suite au traitement du fumier et des déchets collectés dans les environs.

Une 39èmejournée de la recherche qui, contrairement à l’habitude, n’aura pas fait le plein d’auditeurs.  Si les organisateurs avaient consenti un effort pour diffuser l’événement en direct sur quelques sites des haras nationaux dont Cluny, force est de noter qu’une fois encore, l’audience (130 personnes environ) était composée pour une large majorité de chercheurs, scientifiques et doctorants. Si la qualité de ces études détaillées, largement documentées et riches d’enseignements (théoriques en tout cas) n’est pas à remettre en cause, l’observateur lambda est en droit de s’interroger sur leur pertinence auprès des professionnels de la filière,d’ailleurs absents de ces colloques. En ces temps de mutations écologiques et de difficultés économiques, peut-être les « cerveaux » du secteur pourraient-ils se pencher sur des solutions concrètes destinées à alléger le quotidien des acteurs du terrain, plutôt que de détailler à l’envie la méthodologie de recherches dont les applications semblent sauf exception pour le moins lointaines. Pourquoi ne pas poursuivre ces communications scientifiques en interne dans les centres de recherche dédiés et envisager une « Journée des trouvailles » qui ferait sans aucun doute le plein d’auditeurs ?

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr