Pour mieux prévenir la myopathie atypique
vendredi 27 octobre 2017

C'est en automne que le risque pour les chevaux de contracter la myopathie atypique est le plus fort. Cette affection est due à l’action d’une toxine contenue dans les graines de certains érables. En partenariat avec le RESPE, l'IFCE a édité un document bexplicatif sur cette maladie pour mieux la comprendre et la prévenir

Plus d'infos ici