Premières Equirencontres « spécial courses » à Deauville

vendredi 01 novembre 2013 - Deauville (14)

  • imprimer

La filière des courses avait rendez-vous le 25 octobre dernier au centre international de Deauville (Calvados) pour les Equirencontres sur la santé des équidés. Au lendemain des dernières ventes d’octobre à Deauville, place était donc faite à une journée scientifique.

Dr Valérie Deniau-Sonia Wittreck- Dr Caroline Bégule – Convert Dr Michel Péchayrer- Pierre – Hugues Pitel largeL

Marine Turpin

De gauche à droite : Les intervenants de la journée scientifique de Deauville : Dr Valérie Deniau (conférencière), Dr Sonia Wittreck (Merial), Dr Caroline Bégule – Convert (Merial), Dr Michel Péchayre (Avef), Dr Pierre – Hugues Pitel (conférencier).

Les herpès virus et les ulcères gastriques ont été les deux sujets phares de ces premières rencontres scientifiques organisées en terres normandes. Le format se rapproche de celles organisées chaque année lors du salon du cheval de Paris. L’initiative en revient au triptyque : syndicat des éleveurs de chevaux de sang de France, Dr Michel Péchayre (Association vétérinaire équine française) et laboratoire Merial.

De nouveaux sous réseaux pour le Respe

A cette occasion, le Dr Pierre-Hugues Pitel (laboratoire Frank Duncombe et membre du comité scientifique du Respe) a annoncé le démarrage effectif de 3 nouveaux sous réseaux du réseau de surveillance des maladies équines, à savoir : le sous réseau syndrome piro-like à partir du 1er novembre, celui des anomalies génétiques et celui sur les diarrhées du poulain et du suivi des causes infectieuses qui débutera à la saison prochaine. « Nous avons effectué un premier travail de rétrospective sur le syndrome piro-like » précise le Dr Pierre-Hugues Pitel, « nous prévoyons une période probatoire de 3 mois à partir du 1er novembre, en fonction, nous envisagerons son maintien et son développement ». Actuellement le Respe étudie déjà 4 grands syndromes : le syndrome respiratoire aigu, le syndrome neurologique, les avortements, et il existe un réseau sur la myopathie atypique.

Un label pour le développement durable

Hubert Honoré, vice-président du syndicat des éleveurs, a abordé le projet Equurest, qui est une démarche de développement durable afin d’anticiper les attentes qui seront imposées par l’Europe en termes de réglementation. « Le conseil des chevaux de Basse-Normandie donnera un label aux haras qui respecteront l’environnement dans le futur » poursuit-il. Un programme d’actions est aussi élaboré pour sensibiliser et accompagner les intervenants de la filière.

Vacciner contre les herpès virus

« On parle encore usuellement de rhinopneumonie, alors que cette affection est le fait des herpès virus » précise en préambule de son intervention le Dr Pierre – Hugues Pitel. Plusieurs types d’herpès virus peuvent affecter les équidés. Les herpès virus équin de type 1 (EHV-1) ont pour porte d’entrée  majoritaire l’appareil respiratoire, s’ensuit une phase de virémie (présence du virus dans le sang). Le virus diffuse dans les organes et peut engendrer des troubles respiratoires, neurologiques ou des avortements. « Les herpès virus ont des phases de latence. Les chevaux herpétiques peuvent ainsi héberger le virus pendant de longues périodes, et il ressort lors d’un stress, d’un transport compliqué, etc. ». Aujourd’hui, les outils de biologie moléculaire permettent de suivre ces virus.
Le Dr Pierre – Hugues Pitel observe une constance dans le nombre de déclarations pour EHV-1 : 80 à 100 déclarations annuelles de formes neurologiques. Pour la forme respiratoire, ce chiffre est plus fluctuant. « On remarque sur 2011 et 2012 un minimum entre 50 et 70% d’alertes générales par le Respe qui mettent en cause les herpès virus de type 1 et 4 ».
Des cas d’avortements à EHV-1 sont décrits. Il y a alors passage au niveau du placenta du virus, infection des cellules du placenta, du poulain et décès de ce dernier. Le virus peut rester au niveau du placenta, ce qui entraine une placentite et une asphyxie du poulain car les échanges entre le poulain et la mère ne se font plus.
En outre, « depuis 2009, 5 crises de encéphalomyélites ont été recensées en France, on se demande s’il y a une recrudescence ou si cette élévation est due à une meilleure surveillance de la maladie grâce au Respe et aux outils de laboratoire » modère le Dr Pierre – Hugues Pitel.
La prévention des herpès virus est donc essentielle, qu’elle soit médicale par la vaccination ou sanitaire. Tous les intervenants ont martelé l’intérêt majeur de la vaccination qui protège par son caractère collectif. En outre, elle permet de diminuer l’expression des symptômes et l’extension du virus lorsque que ce dernier affecte un foyer. 

Des ulcères fréquents

Les ulcères gastriques sont fréquents dans l’espèce équine, comme l’a montré le Dr Valérie Deniau. « Ce syndrome touche 70 à 90% des chevaux de course à l’entrainement, voir 100% de ceux en course ». La prévalence est aussi importante chez les poulinières, même si les causes restent à déterminer (causes hormonales ? variation abdominale ?). Enfin, des ulcères sont aussi observés chez des foals. L’endoscopie permet d’établir un diagnostic de certitude. Des traitements spécifiques sont nécessaires, mais la gestion des facteurs de risque reste primordiale. Enfin, l’ulcère gastrique n’est pas toujours la seule affection dont souffre le cheval, et il convient de garder un abord global du cheval pour rechercher d’autres troubles potentiellement associés.

Marine Turpin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr