Viande de cheval : la position des agences sanitaires européennes attendue pour avril

lundi 11 mars 2013

  • imprimer

Les deux agences sanitaires européennes, l’Agence européenne du médicament (EMA) et l’Autorité européenne de la sécurité des aliments (EFSA), auront à se prononcer au mois d’avril prochain sur la présence de résidus de phénylbutazone dans la viande de cheval.

jerez-end-cheval largeL

Ph. Cosinus Prod

Cette demande émane en effet de la commission européenne qui souhaite une position commune, suite au débat médiatique, politique et sanitaire qui fait suite à la crise actuelle sur la viande. L’objectif est d’évaluer le risque éventuel que pourrait faire courir la présence de résidus de cet anti-inflammatoire pour le consommateur. Les deux agences apporteront des arguments scientifiques et prendront en compte les données et les résultats des tests qui sont conduits actuellement dans les Etats membres. Elles fourniront des recommandations sur les risques potentiels pour le consommateur : en considérant à la fois le risque posé par la consommation de viande de cheval, mais aussi le risque soulevé par les produits illégalement contaminés par de la viande de cheval. Rappelons que le 21 février dernier, la commission européenne a adopté un plan pour contrôler les pratiques frauduleuses sur le marché des produits bovins. Ce plan inclut les tests pour la phénylbutazone de la viande de cheval.

Un rapport de l’EFSA de 2010 s’intéressait déjà à la présence de substances dans la viande, dont la phénylbutazone : 5 échantillons contaminés au Royaume – Uni, 2 en Belgique, 4 en Allemagne (ce qui fait une prévalence de moins de 1% pour ces deux derniers pays, un peu plus élevée au Royaume-Uni).

Cet anti-inflammatoire était notamment utilisé chez l’homme lors d’arthrite rhumatoïde. Il est aujourd’hui abandonné chez l’homme. Des risques potentiels sur la moelle osseuse sont évoqués (aplasie médullaire qui entraine une anémie : la moelle osseuse ne synthétise plus assez de cellules sanguines). D’autres risques sont évoqués mais sans démonstration et il y a des controverses. En outre, beaucoup de prudence est nécessaire à ce jour avant un emballement médiatique, car il convient d’évaluer en effet le risque par rapport à une consommation aléatoire, et à des doses infimes de résidus. Conclusions le 15 avril prochain !

Marine Turpin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr