Vigilance sur les symptômes de la myopathie atypique
vendredi 16 octobre 2015

Chevaux pré
Chevaux pré

La saison d’automne est une période à risque pour la myopathie atypique des équidés. En effet, les conditions climatiques et la chute des graines sur le sol exposent les équidés au pré à l’ingestion de graines comme celles de certains érables (érables sycomores) qui provoquent la maladie.

Il convient donc d’éviter de placer les chevaux dans des zones qui en contiennent. Les plantules et les samares de l’érable sycomorecontiennent de l’hypoglycine A dont le métabolite conduit à des désordres biochimiques. L’hypoglycineapparaît comme la source de la toxine.

Le réseau d’épidémiosurveillance des pathologies des équidés (Respe) en appelle ainsi à la vigilance, d’autant que des cas d'un syndrome diarrhéique et hémorragique ont été observés chez des équidés vivant au pré. Les signes cliniques« sont des diarrhées hémorragiques sans signes avant-coureur, une forte déshydratation, des muqueuses pâles et sèches et la mort des animaux en quelques heures après le début des symptômes. La cause fortement suspectée serait les glands du chêne tombés au sol en abondance avec les vents violents des dernières semaines »développe le Respe.