Conclusions du comité stratégique : économiser et réformer

jeudi 01 août 2013

  • imprimer

Mercredi, le Sénateur Ambroise Dupont, président du comité stratégique, Bertrand Bélinguier (France Galop) et Dominique de Bellaigue (Cheval Français) ont rendu leur rapport aux ministres de tutelle.

comité stratégique largeL

Paris turf

Hubert Monzat, Bertrand Bélinguier, Ambroise Dupont, Dominique de Bellaigue, François Laurans

 Dans la foulée, ils ont présenté à la presse les conclusions de leurs travaux. Pour assurer l’avenir de l’institution, voire son développement, ils devront réaliser des économies (50 millions d’euros par an), et renforcer la coordination entre le trot et le galop. En contrepartie, l’Etat soutiendra la filière.

 Mercredi, le Sénateur Ambroise Dupont, président du comité stratégique, Bertrand Bélinguier (France Galop) et Dominique de Bellaigue (Cheval Français) ont rendu leur rapport aux ministres de tutelle. Dans la foulée, ils ont présenté à la presse les conclusions de leurs travaux. Pour assurer l’avenir de l’institution, voire son développement, ils devront réaliser des économies (50 millions d’euros par an), et renforcer la coordination entre le trot et le galop. En contrepartie, l’Etat soutiendra la filière.

 Après dix-huit mois travail, le Comité Stratégique a rendu son rapport à Stéphane Le Foll (ministre de l’Agriculture) et Bernard Cazeneuve (ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget). “Le rapport a été bien accueilli par les ministres” a souligné le sénateur Ambroise Dupont. Durant une heure et demie, les membres du comité ont été reçus à Bercy. Les présidents des sociétés mères se sont engagés à des réformes nécessaires visant à assurer la pérennité de filière. 50 millions d’euros d'économie par an devront être réalisés sur les coûts d’exploitation de l’institution des courses.Le comité stratégique a mis en avant la qualité du système français, basé sur un régime associatif et le pari mutuel, sur lequel il convient de s’appuyer. Toutefois, compte tenu de la conjoncture économique difficile (érosion du résultat net du PMU), des réformes sont programmées. Sans remettre en cause l’identité du Trot et du Galop, la coordination entre les sociétés mères sera renforcée, avec notamment une politique marketing commune et des économies de gestion. L’objectif est aussi de réduire les dépenses de fonctionnement de l'institution et de supprimer les déficits et de restaurer les bénéfices du PMH. Un audit de l’AFASEC sera également engagé.L’Etat, de son côté, obligera, dès le 1 er janvier 2014, les opérateurs de paris hippiques à reverser un redevance de 5,6 % des enjeux à la filière. Le Gouvernement doit aussi réfléchir aux moyens de compenser la hausse de la TVA touchant 75% des propriétaires . Un protocole entre les sociétés de courses et l’Etat sera signé, indiquant les engagements de chacun.Afin de veiller à la bonne mise en œuvre des mesures arrêtée, le Comité stratégique continuera de se réunir deux fois par an.

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com

Christophe Ugnon / Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr