France Galop présente son plan de crise

mardi 05 novembre 2013 - Île-de-France

  • imprimer

Lundi, Bertrand Bélinguier, président de France Galop, présentait au Conseil d'Administration le projet d'entreprise, marqué par la volonté de réaliser des économies de gestion, comme les sociétés-mères s'y étaient engagées auprès du Comité stratégique. Parmi les mesures envisagées, la fin des courses à Maisons-Laffitte et la vente du siège social de Boulogne (implantation envisagée à Saint-Cloud).

PT Bertrand Bélinguier avec les hommes de piste largeL

Paris Turf

Bertrand Bélinguier avec les hommes de piste

Avant de présenter dans un second temps un “projet plus vaste qui traitera l'ensemble de l'activité sur tout le territoire”, Bertrand Bélinguier a donné les premières orientations qui seront soumises au prochain comité de France Galop, et donc à l'ensemble des socioprofessionnels. Soulignant les difficultés du contexte économique, qui se traduit par “la diminution des résultats du PMU”, et l'engagement pris auprès du comité stratégique de réaliser des économies, Bertrand Bélinguier a annoncé des mesures concrètes, comme celles d'optimiser le fonctionnement des trois hippodromes de l'Ouest parisien (Longchamp, Auteuil, Saint-Cloud). Une rationalisation qui permettra des suppressions de postes, mais uniquement dans le cadre de départs à la retraite, nous a précisé Bertrand Bélinguier.Des économies de fonctionnement de centres entraînements ont aussi été évoquées, comme celui de Maisons-Laffitte, “lourdement déficitaire” et qui doit “faire l'objet d'un plan volontariste d'optimisation”. Une petite phrase a également retenu l'attention dans le communiqué : “Une réflexion doit s'engager sur l'utilisation de l'hippodrome, compte tenu de la volonté d'extension du centre et du nombre d'hippodromes existant en région parisienne”, confirmant ainsi la menace pesant sur l'hippodrome mansonnien. Nul doute que ce sujet sensible sera largement débattu, au sein du comité mais aussi bien au-delà… Saint-Cloud, “seul hippodrome parisien uniquement corde à gauche”, n'est pas, lui, dans le collimateur.Et comme France Galop doit montrer l'exemple, Bertrand Bélinguier nous a confirmé que le siège social, à Boulogne, pourrait être vendu afin d'en tirer des recettes, qui permettront de reconstruire un nouveau site, “ailleurs” (sans doute Saint-Cloud), tout en retirant un bénéfice pour l'institution. Au total, ce sont près de 13 millions d'euros d'économies qui seraient réalisés avec les mesures présentées. Et elles ne seront pas de trop si l'on en juge les chantiers que France Galop entend mener à bien afin de maintenir “la qualité reconnue de l'élevage et des courses françaises” : le projet Longchamp, faire évoluer les allocations de façon positive, rendre les courses plus lisibles, améliorer l'expérience client, développer le goût du pari sur hippodrome et recruter et fidéliser les propriétaires et faire rayonner. Tout un programme.G Christophe Ugnon-FleuryRetrouvez l'intégralité du communiqué du Conseil d'Administration de France Galop sur paris-turf.com

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com

Christophe Ugnon / Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr