Les relations avec la tutelle se tendent ... Coup de poing sur la table

dimanche 29 mars 2015

  • imprimer

L'État demande des économies supplémentaires. Dans un courrier aux présidents du Trot et du Galop, les ministères de tutelle font de la réduction supplémentaire des charges d’exploitation de l'Institution une condition sine qua non à la poursuite des grands projets d'investissement.

france galop largeL

www.scoopdyga.com

Une lettre en deux exemplaires. à une phrase près, France Galop et Le Trot ont reçu la même missive cosignée par les deux ministres de tutelle des courses hippiques : Stéphane Le Foll du côté de l'Agriculture et Christian Eckert en ce qui concerne le Budget. Un geste très fort envers notre activité prenant d'autant plus d'ampleur en cette année électorale pour les sociétés mères.
Selon une source proche du dossier, le ton de la lettre serait froid et certains la jugeraient maladroite au sein des sociétés de courses. Au-delà des réformes achevées (sur le système de retraite du personnel) et en cours (sur le PMH), il est demandé à l'Institution de faire des efforts supplémentaires. Le constat des ministres est clair : les sociétés mères doivent aller plus loin dans les réductions de coûts pour justifier les investissements envisagés afin de garantir l'avenir des courses.

En réponse à la décroissance des paris hippiques et des ressources de l'Institution dans son ensemble (un déficit de 80 millions d'euros est attendu pour 2015), Messieurs Le Foll et Eckert demanderaient expressément aux dirigeants des courses d'équilibrer leur budget dès 2017. Autrement dit demain. Avec une donnée très sensible pointée du doigt par l'état : quel devrait être le sort des allocations ? Un risque sur les encouragements ? L'État souhaite-t-il réduire les allocations distribuées de 10 à 15 % (sans doute sur les courses les mieux dotées) ? Cette situation est arrivée en Angleterre en 2008 quand les allocations avaient diminué de 25 % puis 15 % l'année suivante avant de commencer à croître de nouveau. Dans ce cas, les deux sociétés mères devraient préparer une réponse à leur tutelle à la hauteur du sacrifice demandé. Cette lettre tranche avec la visite courtoise du ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt à Vincennes, lors du Prix d'Amérique. à ce moment-là, interrogé sur la stratégie de l'État vis-à-vis de la FDJ, laquelle profite à fond du boom des paris sportifs, et du PMU, Stéphane Le Foll nous avait répondu : “Il y a d'un côté le jeu et de l'autre le cheval. Et le cheval mérite qu'on y prête attention.” Effectivement, le PMU finance la filière hippique et ses milliers d'emplois, contrairement à la Française des Jeux. Il ne faut jamais le perdre de vue. Cette lettre est-elle également la réponse de l'État au 1 % d'augmentation des allocations au trot en 2015 ? Vise-t-elle aussi la décision imminente d'investir ou non dans un Nouveau Longchamp ? L'équation à résoudre s'annonce compliquée. Comment sauvegarder les encouragements et continuer à la fois à investir pour garantir le retour de la croissance ? Voilà un épineux sujet qui va faire beaucoup de bruit et susciter beaucoup de questions auxquelles il va falloir répondre. Peut-être dès lundi lors du Comité de France Galop, auquel assistera le patron du PMU, Xavier Hürstel, et mercredi à l'occasion du Conseil d'Administration du Trot.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr