Non à la destruction de l’hippodrome du Val d’Or !

samedi 02 mai 2015

  • imprimer

Le 1er mai était placé sous le signe de la manifestation sur le champ de courses de Saint-Cloud...

saint cloud manifestation largeL

Paris Turf

Le 1er mai était placé sous le signe de la manifestation sur le champ de courses de Saint-Cloud... Près de 300 personnes ont répondu présent à l’appel du Maire de Saint-Cloud, Eric Berdoati, vendredi matin sur l’hippodrome des Hauts-de-Seine. Et vu les conditions météorologiques de ce 1er mai, force est de constater qu’il fallait un certain désir de se déplacer dès le matin. Le maire clodoaldien, celui de Garches, Jacques Gautier, l’ancien ministre et maire de Saint-Cloud, Jean-Pierre Fourcade, et le Président de France Galop, Bertrand Bélinguier, ont pris la parole pour avancer leurs arguments face à la menace de voir des logements pousser en lieu et place du champ de courses. Rappelons que même si aucune décision politique n’est prise dixit la Ministre du Logement, Sylvia Pinel, l’hippodrome de Saint-Cloud fait partie des 32 espaces potentiellement « mobilisables » en vue d’OIN (Opération d’intérêt national). Vendredi, l’hippodrome clodoaldien a été tapissé de messages « Préservons l’hippodrome » et un stand a même été dressé pour permettre aux spectateurs de signer la fameuse pétition. Désormais, cette dernière compte plus de 18.000 signataires en ligne. "Il faut respecter la logique architecturale existante, nous indique l’un des adjoints au maire, Vincent Jacquet. C’est incompréhensible d’autant qu’il y a des milliers de m2 à la caserne Sully." 

Nous sommes allés prendre le pouls auprès des visiteurs. Parmi eux, pas de professionnels des courses, des riverains. Pour eux, évidemment, la construction de tant de logements serait catastrophique. Non seulement en termes d’engorgement des transports, mais également en raison de l’effondrement certain de la valeur immobilière de leurs biens…

Paul, 85 ans : "Cela fait 85 ans que je vis ici. La suppression de l’hippodrome ne serait pas opportune du tout, car cela briserait tout l’équilibre qui existe ici. Je ne suis pas turfiste, je viens ici seulement lorsqu’il y a des manifestations locales."

Evelyne, 55 ans : "Je réside à Garches et je ne comprends pas comment l’Etat peut avoir pour ambition de toucher à cet endroit mythique. Ce poumon vert de la capitale. Il y a d’autres endroits pour construire 6.000 logements… J’espère que nous allons convaincre."

Danielle, 46 ans : "Je viens aux courses pour jouer et voir les chevaux deux fois par an. J’habite à proximité et cet hippodrome est pour moi un bol d’air, un endroit magnifique. Je cours souvent autour. Les abords ont été parfaitement réhabilités. Non ce serait vraiment une catastrophe de détruire un tel lieu !"

Au terme de cette mobilisation fort bien organisée, toutes les personnes présentes sont reparties convaincues : la volonté est belle et bien de ne rien lâcher tant que l’avenir du site est sous la menace.

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com

Sylvain Copier / Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr