Observatoire des jeux: Une étude riche d'enseignement....

mardi 28 avril 2015

  • imprimer

Lundi matin, le secrétaire d’Etat chargé du Budget, Christian Eckert s’est rendu dans les locaux de l’ARJEL seulement quelques jours après la publication du rapport de l’Observatoire des Jeux sur les pratiques d’argent et de hasard en France

pari-guichet largeP

www.scoopdyga.com

M. Eckert s’est réjoui le l’ouverture du site Evalujeu prévu pour le 5 mai. Soit un nouvel outil de prévention pour évaluer les risques d’entourage aux jeux pour eux et leur entourage. L’homme de Bercy a également annoncé des mesures sur le jeu en ligne dans le cadre du projet relatif à la loi numérique. Plusieurs domaines seront traités : la protection des joueurs (l’ARJEL pourra désormais utiliser ses données à des fins de prévention, la protection du consommateur, un dispositif de médiation favorisera la résolution des petits litiges et la lutte contre l’offre illégale, la procédure sera simplifiée pour gagner en efficacité et en productivité.

Voici l'intégralité du Côté Parieurs publié dans les colonnes de Paris Turf le 20 avril

Piloté par le patron de l’ARJEL, Charles Coppolani, l’observatoire des jeux (ODJ) a livré des données quantitatives fort intéressantes sur le marché des jeux et paris en France. Il s’agit de l’enquête Enjeu 2014, qui résulte d’une collaboration entre l’ODJ et l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES). Elle s’est déroulée du 11 décembre 2013 au 31 mai 2014 par téléphone sur un échantillon d’individus de la population française âgée de 15 à 75 ans, soit 16.000 personnes. En 2014, 74 % des intervenants ont déclaré avoir joué au moins une fois à un jeu d’argent et de hasard au cours de leur vie et plus de la moitié (56,2 %) au moins une fois au cours de 2014. Parmi les activités les plus pratiquées : les jeux de tirage (39,9 %), les jeux de grattage (32,5 %), et loin derrière les Paris hippiques (6,3 %), puis les machines à sous des casinos (5,4 %). 77,7 % des personnes interrogées ont indiqué avoir une mono activité et que 28 % d’entre eux jouent à la fois à la loterie et aux courses. Seulement 7,3 % des joueurs ont pratiqué cette activité sur internet au cours de 2014. La proportion de Français ayant pratiqué des jeux d’argent et de hasard au cours de l’année écoulée a très sensiblement augmenté depuis 2010, passant de 46,4 % à 56,2 %, soit une augmentation de près de 10 points. De cette étude richement chiffrée, on retient que l’enquête révèle que qu’un jeune sur trois de 15 à 17 ans (32,9 %) a au moins joué à un jeu d’argent et de hasard au cours de 2014 malgré l’interdiction. Si on zoome sur les données hippiques dans cette étude très richement illustrée, un chiffre très noir : tandis qu’un étudiant sur quatre joue aux paris sportifs, seulement 2,3 % joue aux courses hippiques. Ils aiment le jeu. Charge au Trot, à France Galop et aux opérateurs de paris de leur faire découvrir et aimer ce si beau plaisir de parier sur les courses…

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr