Conférence du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : Trêve s'affiche sur “les Champs”
jeudi 17 septembre 2015

prix de l'arc de triomphe
prix de l'arc de triomphe

Mardi soir, la Conférence du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe se tenait en un lieu ô combien emblématique, au sein même du monument de l'Arc de Triomphe. Bertrand Bélinguier ne pouvait rêver mieux pour sa dernière année comme président de France Galop.

En 1919, les forces alliées avaient célébré leur victoire dans la Grande Guerre en défilant sous l'Arc de Triomphe, et c'est en leur honneur que la grande épreuve française, qui se court désormais tous les premiers dimanches d'octobre, a été baptisée ainsi. 

Privatiser l'Arc de Triomphe, dont la construction a débuté en 1806 à l'initiative de Napoléon 1er, le temps d'une soirée, cela ne s'improvise pas. France Galop, avec l'appui de son partenaire, le Qatar, a dû se montrer très convaincante pour obtenir l'accord du Centre des Monuments Nationaux. Pour le plus grand plaisir des convives, parmi lesquels Virginie Ledoyen, réellement honorée d'avoir été choisie comme marraine de cette 94e édition.La soirée a réservé une autre surprise à ses invités : pour fêter les plus de 100.000 clics de soutien (les fameux likes) sur le site FollowTrêve dédié à la protégée de Christiane Head-Maarek qui va tenter l'exploit inédit de remporter trois fois l'“Arc”, un film a été diffusé montrant Trêve galopant dans les rues de Paris jusqu’à l'Arc de Triomphe. Des images diffusées aussi sur les murs de l'ambassade du Qatar, situé à quelques pas, en haut des Champs-Élysées, devant des passants ébahis.  

Jean-Christophe Giletta, en charge de la communication, du marketing et du développement au sein de la société mère, a souligné le rôle essentiel de l'entourage de Trêve, d'une disponibilité rare, dans la campagne promotionnelle de l'“Arc”. D'ailleurs, mardi soir, Alec Head (éleveur) et bien sûr sa fille, Criquette, étaient présents, avec de nombreux représentants qataris (rappelons que l'Émirat parraine l'“Arc” - doté aujourd'hui de 5 millions d'euros - depuis 2008 et que cheik Joaan Al Thani, l'un des fils de l'émir, est le propriétaire de Trêve).

Invitée à commenter sur les écrans la rediffusion de la victoire de sa championne en 2014, Criquette nous a permis de constater qu'elle possédait une autre corde à son arc !

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com