Essai transformé pour Brametot et Précieuse
jeudi 18 mai 2017

Les attendues Poules d'Essai des poulains et pouliches ont rendu leur verdict le week-end dernier sur l'hippodrome de Deauville, travaux de rénovation à Longchamp obligent... Chez les femelles, c'est la protégée Fabrice Chappet, Précieuse, associée pour l'occasion au crack jockey Olivier Perlier sui s'est imposée avec près de deux longueurs sur ses poursuivantes. Si la distance était inédite pour cette jeune jument, sa classe a fait la différence, comme le souligne son entraineur : "Il y avait des interrogations sur la distance mais comme le dit son propriétaire, rien ne bat la vitesse. J’étais confiant sur le fait qu’elle allait bien courir et elle avait travaillé comme une pouliche qui tenait. Mais il faut faire les 1.600m en ligne droite. Il faut féliciter José, son cavalier du matin. J’ai la chance d’avoir des chevaux bien nés dans mon écurie, donc j’ai un bon matériel de base. C’est la première pouliche que ses propriétaires m’ont envoyée. Pour la suite, nous allons réfléchir. Ses propriétaires ont été un peu timides et elle n’a pas été engagée à Royal Ascot. Il y a aussi des options à Deauville, nous allons réfléchir.»

Du côté des mâles, la lutte dans la ligne droite a tenu public et professionnels en haleine jusqu'à la dernière seconde. C'est finalement Brametot, entrainé par Jean-Claude Rouget et monté Cristian Demuro, qui a passé la ligne d'arrivée en tête. Un soulagement pour l'entraineur palois, qui a vu un virus toucher ses meilleurs chevaux cet hiver : "Je ne vais pas revenir sur la maladie qui a touché un de mes barns. Brametot avait la chance de ne pas être dans ce barn, sinon il ne serait pas là aujourd’hui. Pour nous, c’est fantastique et malgré l’absence d’environ cinquante chevaux, nous parvenons à faire une bonne année. Cela n’a pas été facile car il lui a fallu lutter avec un cheval qui était à plusieurs mètres de lui et il a été tenace. Depuis les tribunes, à mi-parcours, je le croyais battu ; je ne pensais pas qu’il aurait la force de venir."