Jockey Club : et de six pour Pascal Bary !
lundi 04 juin 2018

Arrivée Jockey Club 2018
Study of Man, vainqueur du Prix du Jockey Club 2018 devant Pastacoy (2e), Louis d'Or (3e) et Intelligent (4e) © Sccopdyga

Il était attendu dans ce 178e QIPCO Prix du Jockey Club, et il l'a fait ! Au terme d'une magnifique lutte, Study of Man s'est imposé, offrant du même coup à son entraineur Pascal Bary une 6e victoire dans le derby à la française.

C'est un Study of Man courageux qui s'est imposé dans le Prix du Jockey Club hier à Chantilly. Le protégé de Pascal Bary, monté par Stéphane Pasquier pour les couleurs Niarchos, a galopé au centre du peloton avant de prendre le meilleur à 400m du poteau et de ne rien céder aux attaques de ses concurrents. Une nouvelle victoire dans ce prix du Jockey Club pour l'entraineur de Chantilly, portant à six son nombre de succès dans ce prestigieux Groupe I réservé aux mâles et femelles de 3 ans. Tant et si bien qu'aux retour aux balances après la course, le metteur au point avait du mal à trouver les mots : "C’est un cheval fantastique. Il a tout : le pedigree, la classe… J’en ai le souffle coupé".

D'autant que comme l'analysait Stéphane Pasquier, le déroulé de la course n'était pas forcément pour avantager le fils de Deep Impact : "Ce ne fut pas une course faite pour lui, car j’ai dû le monter un peu offensif. Il s’est montré lutteur jusqu’au bout, parce qu’il est meilleur que les autres. Rendez-vous dans l’Arc !". Pour les propriétaires, la famille Niarchos représentée hier par Electra, l'émotion aussi était au rendez-vous. "Il descend de Miesque (une des plus grandes championnes de tous les temps qui appartenait précisément à la famille Niarchos, ndla) donc c’est une victoire très spéciale pour nous et pour tout le monde : Stéphane, Pascal, l’écurie… C’est toujours spécial de gagner des courses comme celle-ci. C’est fabuleux. Et puis Deep Impact est un étalon incroyable… », livrait la jeune femme, également impliquée dans le sport puisqu'elle n'est autre que la propriétaire de la toute bonne Venezia d'Ecaussinnes, 5e du Grand Prix de La Baule il y a quelques semaines sous la selle de Thierry Rozier. 

Pastacoy et Louis d'Or créent la surprise

Si Study of Man faisait partie des favoris, derrière lui à l'arrivée, c'est la surprise ! Pastacoy, qui a progressé dans son sillage dans la ligne droite, est venu arraché une deuxième place, tout près de Louis d'Or, 3e. Le premier est entraîné par Xavier Thomas Demeaulte, installé à Mont-de-Marsan, qui ne cachait pas sa joie :  "Le poulain était handicapé par son numéro dans les boites, mais son jockey (Michael Barzalona, ndla) a décidé d’avancer et l’a très bien monté. Il est très lutteur. Il prouve qu’on peut entraîner des chevaux de Groupe 1 à Mont-de-Marsan. Deuxième du Jockey Club, pour une petite écurie comme la mienne, c’est formidable.". Et pour l'entourage de Louis d'Or, c'est le soulagement qui primait après une sortie loupée dans la Poule d'Essai des Poulains. "Je n’ai plus de voix ! C’est sensationnel, il est très bon troisième. Il fallait oublier sa dernière sortie, dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, où il a reçu des coups, a dû voyager en épaisseur, et est rentré déferré des antérieurs. On avait pris une claque ce jour-là, mais le propriétaire nous a fait confiance. Il fallait le juger sur sa troisième place dans le Prix de Fontainebleau. On y a cru fort !", indiquait son entraineur Tony Castanheira

Grand favori sur le papier, le vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains, Olmedo, a joui d'un bon parcours offert par Christian Demuro. 4e à la corde, tiré par les animateurs tout le long du parcours, l'élève de Jean-Claude Rouget a essayé d'inquiéter les chevaux de tête à l'entrée de la ligne droite mais n'a pu soutenir son effort jusqu'au bout et conclut finalement 13e. Après les victoires d'Almanzor en 2016 et Brametot en 2017, l'entraineur paulois manque ainsi un troisième succès consécutif dans le Jockey Club. 

Résultats complets ICI