L'étau se desserre autour de l'hippodrome de Saint-Cloud
jeudi 18 juin 2015

Saint Cloud 2015- Course
la piste de Saint Cloud

La balle est dans le camp du gouvernement.

“ Il ne faut pas crier victoire, il faut maintenir la pression, mais c'est en bonne voie”, nous a indiqué ce mardi matin le député-maire de Saint-Cloud, éric Berdoati à propos du projet d'OIN (opération d'intérêt national) visant l'hippodrome clodoaldien dans le cadre du Grand Paris. “L'affaire” qui a fait grand bruit dans les Hauts-de-Seine, a poussé M. Berdoati à engager médiatiquement la défense de l'hippodrome, véritable “poumon vert” de sa commune et des alentours. Ainsi, le 1er mai, une mobilisation sur le champ de courses du Val d'Or avait été organisée par le député-maire, main dans la main avec le propriétaire sur site, France Galop. Du côté des pétitions, entre internet et les mairies, près de 25.000 signatures ont été recueillies. Et les choses bougent. Ainsi, la semaine dernière, une réunion de 2 h 30 s'est tenue au terme de laquelle “il a été conclu qu'il y avait impossibilité de développer ce projet”, poursuit notre interlocuteur. Y ont participé des représentants de l'état, le préfet des Hauts-de-Seine, Yann Jounot, le directeur de l'AFTRP (L'Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne), le président de France Galop, Bertrand Bélinguier, ainsi que les deux maires et leur équipe directement concernés par cette OIN, éric Berdoati et Patrick Ollier (Rueil-Malmaison).Le préfet des Hauts-de-Seine établit désormais un rapport en vue de le transmettre au gouvernement dans les prochains jours, le député-maire de Saint-Cloud espérant que la décision prise collectivement soit alors entérinée.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com