La sœur de Trêve s'appelle Terre
vendredi 06 novembre 2015

La propre sœur de Trêve dont le prix de réserve n'avait pas été atteint lors des ventes de yearlings de Deauville (l'ultime offre s'élevait à 1.200.000 euros) porte désormais un nom. Elle se nomme Terre, ce qui ne manquera pas de stimuler notre imaginaire. La pouliche vient d'arriver chez Nicolas Blondeau. On ne peut rêver meilleure école pour le travail du débourrage souvent déterminant dans la vie d'un cheval. Avec la méthode “Blondeau” l'expression “ne pas toucher Terre” prendra sans doute de multiples significations. Par ailleurs, nous avons appris qu'Epicuris a été castré. Évoluant très favorablement, tant sur le plan mental (lui aussi avait été confié aux bons soins du maître d'équitation éthologique), que physiquement, il sera revu l'an prochain en compétition. Pas impossible qu'il rejoigne rapidement le cercle des hongres magnifiques.