Olivier Peslier a signé avec Cheik A.B.Kha Al Thani

lundi 13 octobre 2014

  • imprimer

Fin du suspens pour Olivier Peslier, qui ne montera plus les "Wertheimer" en 2015. Il a signé un contrat avec Cheik A.B.Kha Al Thani.

Olivier Peslier  largeL

Paris Turf

Olivier Peslier

Olivier Peslier vient de l'annoncer sur son forum. Il a signé un contrat avec Cheik A.B.Kha Al Thani. Il avait permis à cette casaque de remporter son premier groupe I, avec Charm Spirit dans le Prix Jean Prat. Un nouveau départ pour le crack jockey ! À la fin de l'année, Olivier Peslier ne sera donc plus le premier jockey de l'Écurie Wertheimer.  Une page importante d'une grande carrière se tourne, mais le quadruple lauréat de l'Arc de Triomphe est déjà concentré sur ses futures réussites : celles de 2015 et au-delà !

Au bout de douze ans, il s'en est passé des choses et c'est lorsque ça s'arrête que l'on voit tout ce que l'on a accompli”, apprend Olivier Peslier, qui va demeurer première monte des frères Wertheimer jusqu'au 31 décembre 2014. “Cela fait toujours plaisir. On se remet en question, on passe à autre chose, on va de l'avant. Que ça intervienne après un an, deux ans ou dix ans, une fin d'association, ça peut arriver à tout le monde. Maintenant, je ne vais pas me poser de questions et regarder le passé. On restructure tout. On se remet à bloc et on attaque. Moi, je suis comme ça. Je balaye. Je passe à autre chose. J'ai toujours fait ça et ce n'est pas maintenant que je vais changer. Il faut avancer.” Tels sont les premiers mots d'Olivier concernant la fin de son association avec la casaque bleue coutures blanches. Il n'y a guère de doute à avoir, Olivier reste motivé, assoiffé de victoires, et a encore de belles leçons de montes à donner à ses confrères, comme celle de Goldikova dans le Prix de la Forêt 2010... L'envie et la passion
sont intactes“J'ai eu la chance de travailler avec de super professionnels, que ce soit la famille Wildenstein, M. Jean-Luc Lagardère ou les frères Wertheimer, qui m'ont toujours confié de grands chevaux. Il y a d'autres choses à voir, poursuit-il. Il y a toujours une perle rare. Je prends l'exemple de Thierry Jarnet. Beaucoup disaient qu'il était cuit, que c'était fini il y a quelques années, et il vient de gagner deux ArcsC'est quelqu'un sur qui on peut prendre exemple. Cela prouve aussi que les “vieux” gagnent encore des groupes ILes chevaux des professionnels pour qui je monte habituellement vont me permettre de prendre la température. Je vais peut-être aller plus à l'étranger (l'Angleterre, le Japon). J'aurai peut-être de nouveaux clients. En étant sous contrat, c'est fermé, car pour les belles courses, les autres professionnels se disent : “Il sera déjà pris par sa casaque”. Maintenant, cela va changer. Pour conclure, j'ai le privilège d'allier mon métier à ma passion. Je suis là et la passion est intacte !”Les causes de la rupture ?Les communiqués de presse ne se bousculent pas pour expliquer les raisons exactes de la fin de cette aventure. Vraisemblablement, la séparation s'effectue en bons termes.  Alors est-ce en raison d'une baisse de régime du jockey mayennais ? Nous en doutons fortement. En 2013, Intello gagnait un classique, et en 2012,Solémia l'Arc de Triomphe. Entre 2003 (Fidélité, Prix Saint-Alary) et 2008 (Falco, Poule d'Essai des Poulains), le tandem Peslier-Wertheimer n'a été célébré au niveau groupe I qu'à deux reprises. Voilà un fait parlant. Depuis, les victoires de Solémia, Intello, Silasol, Plumania, Galikova et les 14 groupes I de Goldikova parlent d'eux-mêmes. Une lassitude ? Hypothèse plus raisonnable.  Habitant dans le Sud-Ouest, Olivier ne peut se rendre aussi souvent à Chantilly qu'auparavant, et de facto, il est possible que la distance physique ait provoqué une distance entre les deux parties. Quoi qu'il en soit, son successeur devra faire preuve de génie pour faire aussi bien.Olivier Peslier sera contacté pour de grands chevauxSur le territoire et dans le monde entier, Olivier Peslier est synonyme de “génie” à cheval. Qui a-t-on appelé pour monter Harbinger (King George VI & Queen Elizabeth II Stakes), Doctor Dino (deux Hong Kong Vase),Cockney Rebel (2.000 Guinées à 33/1), et bluffer les anglais à domicile dans le temple du galop ? Peslier. À qui a-t-on confié la “Formule 1” Ouija Board (Prince of Wales's Stakes), Zenno Rob Roy (Japan Cup), High-Rise(Derby d'Epsom à 20/1) et tant d'autres hors de nos frontières ? Peslier ! Nul doute qu'en 2015, il sera associé à des chevaux de groupes I, lui qui en compte précisément 128 en France et à l'étranger (chevaux arabes inclus) ! Beaucoup sont fans d'Olivier Peslier, et en tant que fans, nous sommes certains de le voir au top en 2015.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-Turf.com

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr