Prix de Diane : la revanche de Senga
lundi 19 juin 2017

Senga et Stephane Pasquier Diane 2017
Senga et son pilote Stéphane Pasquier, largement en tête au passage du poteau de l'édition 2017 du Prix de Diane © Scoopdyga

Oubliée la décevante 11e place de Senga dans la Poule d'essai des pouliches il y a un mois ! La fille de Blame s'est imposée hier à Chantilly avec brio dans le Prix de Diane Longines, au terme d'une course qui a connu de nombreux rebondissements.

Lauréate du Prix de la Grotte (Gr3), un mois avant l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches où elle allait décevoir, Senga restait sur une troisième place dans le Prix de Sandringham (Gr3), sur cette même piste mais sur 1.600 mètres une fois encore. Son entraineur, Pascal Bary, n'a jamais douté de la qualité de sa pouliche et était persuadé que les 2100m du Prix de Diane lui conviendraient : " C'est une formidable pouliche, issue d’un élevage formidable. Nous l’avons sans doute courue sur trop court avant ! Son entourage m’a fait confiance pour disputer cette course, même s’il n’y avait que deux semaines depuis sa dernière sortie. Elle a eu un bon parcours, dans une course très régulière, et a pu placer la superbe accélération qui la caractérise. ". Avec cette victoire, Senga offre à ses éleveurs, la famille Niarchos, un quatrième Prix de Diane après Northern Trick (1984), East of the Moon (1994) et Divine Proportions (2005). 

La superbe ligne droite de la jument pilotée par Stéphane Pasquier a coupé l'herbe sous le pied à Sistercharlie, qui prend une remarquable deuxième place à une longueur de la lauréate. La protégée d'Henri-Alex Pentall a placé en fin de parcours une dernière accélération impressionnante, qui lui a permis de prendre le dessus in extremis sur la très bien née Terrakova, fille de Galileo et Goldikova. Henri-Alex Pentall était évidemment ravi de la performance de sa pensionnaire mais notait cependant un parcours de course qui ne lui a pas rendu la tâche facile : "Sistercharlie n’a pas eu un parcours très heureux, ni dans le dernier tournant, ni dans la ligne droite où elle a dû slalomer. Nous avons quelques regrets quand on la voit finir comme elle l’a fait… Mais ce sont les courses."

Rhododendron (arrêtée à mi-parcours) et Onthemoonagain (tombée) ont connu moins de chance hier sur l'hippodrome de Chantilly. Des incidents de parcours qu'il est rare de voire à ce niveau. Heureusement, Christophe Soumillon, ejecté à l'entrée de la ligne droite alors qua sa jument trébuchait, a pu rentrer aux écuries sans mal, tout comme sa monture. Associée à Maryline Eon, première femme-jockey au départ du Prix de Diane Longines, Yellow Storm a terminé huitième.

Les résultats ICI