Retour sur les Arc Trials : Les tops et les flops

mardi 16 septembre 2014

  • imprimer

Les trois dernières courses préparatoires à “l'Arc de Triomphe” (Prix Niel, Vermeille et Foy) ont livré, dimanche à Longchamp, leur verdict. Qui sont les tops et les flops de cet après-midi riche en enseignements ?

ectot largeL

Scoop Dyga / Paris Turf

Ectot a effectué un retour en piste très remarqué et a posé ses jalons pour l'Arc...

LES TOPS

Ectot
C'est l'éclair de classe de ces préparatoires. Très attendu après cinq mois d'absence, le pensionnaire d'Élie Lellouche a répondu en quelques foulées à toutes les interrogations sur son état physique, son mental et sa tenue. Son passage rare à l'entrée de la ligne droite dans le Prix Niel restera jusqu'au 5 octobre dans les mémoires. Il va arriver sur “l'Arc de Triomphe” avec une certaine fraîcheur et sans vraiment avoir dû lutter cette année. Finalement, ce programme allégé peut lui permettre de marcher sur les traces de son père Hurricane Run.

André Fabre
Pas une bonne année. On commençait début juillet à s'inquiéter de la saison de l'entraîneur cantilien car il n'avait pas l'aura des années précédentes. Un virus a affecté son écurie au printemps, expliquant en grande partie ses résultats. Depuis, c'est beaucoup mieux et Baltic Baroness, brillante lauréate du Prix Vermeille, en est le parfait exemple. Estimée, elle a connu un passage compliqué. Ensuite, deux succès très sages et faciles dans des listed-races. Retour gagnant dans les groupes I alors qu'on ne l'attendait pas. À la “Fabre”, on va dire.

Lanfranco Dettori
Quelques jours après avoir appris qu'il ne serait plus associé à Trêve en compétition et que “l'Arc de Triomphe” allait sans doute se courir sans lui (c'est rare), le crack-jockey italien a vite rebondi (c'est fréquent). Après avoir monté une course à montrer dans les écoles dans le Prix Foy avec Ruler of The World, Lanfranco Dettori tient sa monte pour “l'Arc”. Ce n'est pas la première chance, mais ce n'est pas un interdit. Loin de là. On peut compter sur l'Italien pour lui donner un parcours en or et le pousser jusqu'au bout…

Animation de France Galop
Les petits plats dans les grands. Pour cette journée des parieurs, France Galop proposait de nombreuses animations : rencontre avec des professionnels, conseils de pronostiqueurs, séance de dédicaces, découverte des métiers du cheval (commissaires, pousseurs, vétérinaires…). Les spectateurs se sont régalés et ont pu apprendre plein de choses sur un sport qui peut paraître obscur. Une voiture était à gagner également sur l'hippodrome. Chapeau à France Galop pour cette première édition qui, on l'espère, deviendra un rendez-vous incontournable.

LES FLOPS

Trêve
Invincible en 2013, la lauréate du Prix de l'Arc de Triomphe a une nouvelle fois déçu dimanche dans le Prix Vermeille. Après une année incroyable, on lui en demande beaucoup, mais il faut se rendre à l'évidence après trois défaites cette année : ce n'est plus la même Trêve. Combats trop durs, problèmes physiques trop importants, passage de 3 à 4 ans trop difficile à digérer, les excuses peuvent être nombreuses. La seule question qui demeure maintenant c'est : Est-ce que la Trêve 2014 à 100 % a les moyens de remporter “l'Arc ?” Pas si sûr…

Spiritjim
Invaincu cette année (si on ne compte pas son contrôle positif dans le Grand Prix de Saint-Cloud), Spiritjim s'annonçait comme la belle histoire de “l'Arc de Triomphe” après cinq victoires consécutives et à chaque fois en montant de catégorie. Dimanche, dans un Prix Foy, sans doute moins relevé que les années précédentes, il a montré ses limites. Pris de vitesse dans la ligne droite, il n'a pu ensuite produire l'accélération qu'on lui connaît. Le voir au départ le premier dimanche d'octobre ne serait pas une ineptie, mais s'il veut se placer, il devra montrer un autre visage.

Gallante
On ne l'attendait pas dans le Grand Prix de Paris, mais le pensionnaire d'André Fabre l'a remporté avec la manière. Fin du débat. Ce jour-là, le terrain était très souple. On voulait savoir si en bon terrain il pouvait répéter cette performance. Eh bien, non. Dimanche, dans le Prix Niel, alors qu'il a eu un bon parcours, il a été incapable d'accélérer efficacement et doit se contenter de la sixième place, vraiment très loin de ses rivaux du jour. Les bons chevaux vont dans tous les terrains. Pas Gallante apparemment.

Fréquentation
Pour cette première journée des parieurs “made in France Galop”, Jean-Christophe Gilleta, dans une interview à Paris-Turf, souhaitait voir dimanche sur l'hippodrome de Longchamp entre 10.000 et 15.000 personnes. Résultat : 5.000 spectateurs. On est très loin du compte et France Galop aura du mal à trouver des excuses : campagne de pub sur l'événement, animations, des grandes courses et une météo très clémente. La course pédestre “La Parisienne” 35.000 participantes et “La fête de l’Humanité” (200.000 visiteurs) ont séduit eux…

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com

François MOREAU / Paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr