Territories remporte son premier groupe I

dimanche 12 juillet 2015

  • imprimer

Temps fort de la réunion de ce dimanche 12 juillet à Chantilly, le Prix Jean Prat (groupe I – 3 ans – 1600 m PJC) s’annonçait comme un nouveau duel franco-britannique. Ce dernier a tourné à l’avantage de l’Hexagone et de Territories, qui a terminé sur un drôle de pied. Il permet à André Fabre de rejoindre François Mathet et François Boutin, avec 5 réalisations.

Territories largeL

Paris Turf

On ne peut pas dire que les animateurs se soient fait de cadeaux dans cette édition 2015 du Prix Jean Prat. Full Mast (n°1 – Vincent Cheminaud), Aktabantay (n°2 – James Doyle) et Kodi Bear (n°8 – Oisin Murphy) sont partis sur un drôle de pied. Ainsi, le favori Territories (n°5 – Mickaël Barzalona) figurait encore en dernière position dans l’ultime virage, décollé du petit peloton. Le fils d’Invicible Spirit se devait de montrer que sa deuxième place dans les 2000 Guinées de Newmarket, derrière le crack Gleneagles, n’était pas usurpée. Aux 400 mètres, son partenaire l’a lancé dans la bataille et il a alors produit un changement de vitesse peu ordinaire. Il n’a fait qu’une bouchée de l’anglais Dutch Connection (n°6 – Jim Crowley), qui avait lancé les hostilités peu de temps avant. Au niveau du chrono de l’épreuve, Territories réalise le deuxième meilleur temps, tout près de Turtle Bowl en 2005 (1’36’’12 contre 1’36’’10). Après deux accessits d'honneur dans les groupes I, ce terrible finisseur décroche ainsi son premier sceptre classique.
Si Mickaël Barzalona double la mise dans cette épreuve qu’il avait épinglée en 2013 avec Havana Gold, le metteur au point, André Fabre, rejoint François Mathet et François Boutin avec pas moins de 5 réalisations au palmarès de cette joute.
Cinquième de la Poule d’Essai des Poulains, Sir Andrew (n°3 – Ioritz Mendizabal) n’a pas eu les coudées franches à mi-ligne droite, avant de revenir prendre une bonne troisième place.
 n’a assurément pas fourni sa valeur. Son partenaire avait tout sur une main dans la ligne droite. Il termine avant-dernier. Christiane Head-Maarek a livré quelques arguments sur cet échec : «D’une, il s’est déferré. De deux, il est rentré avec quelques atteintes. Et finalement, il n’a pas bien respiré et ne s’est pas bien ventilé.» Sa performance reste malgré tout trop mauvaise pour être exacte.

Voir l'interview de Mickaël Barzalona sur www.paris-turf.com

Alexandre DECOOPMAN / paris Turf

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr