Test positif à la cocaïne : un jockey britannique risque gros !
vendredi 29 septembre 2017

Les chevaux ne sont pas les seuls à subir des tests anti-dopages, les jockeys aussi ! Et de nombreuses substances sont strictement interdites pour les pilotes dès lors qu'ils participent à des réunions officielles : alcool, drogues, certains médicaments... Le jockey britannique Graham Gibbons a tenté d'échapper à cette règlementation, et il va maintenant en payer les conséquences, comme l'indique la British Horseracing Authority (l'autorité de régulation des courses hippiques britanniques) dans un communiqué.

Les faits remontent à décembre 2016, lorsque, à l'issue d'une course à Kempton Park, Graham Gibbons a tenté d'échanger son urine destinée à une analyse avec celle d'un autre jockey avant de se raviser et que le flacon révèle qu'il avait ingéré de la cocaïne. Outre une sanction pour avoir pris de la cocaïne, le jockey en risque également une pour "action préjudiciable à l'intégrité des courses hippiques" pour avoir tenté de ne pas se soumettre au test. Il devra s'expliquer devant un jury qui statuera sur son sort et risque six mois de suspension. Il n'avait de toute manière pas renouvelé sa licence après les faits et n'a pas été revu en courses de toute l'année 2017...

Le communiqué de la BHA ici