Trêve dans un canter
lundi 14 septembre 2015

Trêve
Trêve © Paris Turf

Tous les regards étaient évidemment tournés vers la championne Trêve dans le classique Qatar Prix Vermeille, disputé ce dimanche 13 septembre, sur le parcours classique de la grande piste de Longchamp. Face à seulement huit rivales, la grande favorite n’a pas déçu ses nombreux preneurs, s’imposant dans un véritable canter.

Ce Qatar Prix Vermeille constituait la dernière répétition pour la championne Trêve (1 – Thierry Jarnet), avant d’aller défier l’histoire des courses, pour tenter de remporter pour la troisième fois le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, qui se disputera sur ce même parcours, le 4 octobre. Déjà lauréate de cette préparatoire en 2013, elle avait un peu déçu l’an dernier en ne terminant que quatrième. Seulement huit concurrentes étaient sur sa route, dont sept âgées de 3 ans.

 

D’abord vue en sixième position du petit peloton, dans une épreuve animée par sa compagne de boxes et leader Dihna (6 – Jérôme Claudic), elle a pris le mors de son jockey dans la fausse ligne droite, venant se porter en troisième position. A l’entrée de la ligne droite, n’étant même pas actionnée par Thierry Jarnet, son fidèle partenaire, la fille de Motivator, plus belle que jamais, n’a cessé de prendre de l’avance sur ses rivales, ralliant le poteau d’arrivée sans la moindre opposition. Quelle championne. Nous pouvons être heureux de voir cela. Les courses hippiques ont beau connaître une crise, les cracks de cette trempe – ils sont rares, certes – en font certainement le plus beau sport.
Malgré la facile victoire de New Bay dans le Qatar Prix Niel et celle de Golden Horn la veille, dans les Irish Champion Stakes, il est difficile d’imaginer qui pourra priver l’élève de Christiane Head-Maarek de l’exploit jamais réalisé, le premier dimanche du mois d’octobre, sur ce même parcours.

 

Christiane Head-Maarek a livré ses impressions, à chaud : « Je ne sais pas comment la qualifier. Elle évolue dans son jardin à Longchamp. Elle faisait un canter toute la course. C’est incroyable de voir comment elle s’est détachée dans la ligne droite. C’est une immense championne. L’Arc sera encore une autre course, face à de bons éléments comme New Bay et Golden Horn. »

 

A distance, Candarliya (3 – Christophe Soumillon), attentiste le long du rail, a fourni un bon effort final pour prendre la deuxième place, juste devant Sea Calisi (7 – Mickaël Barzalona), qui a également très bien conclu, en pleine piste. Ces deux pouliches de 3 ans mériteront d’être suivies encore à un haut niveau avec un vif intérêt durant les prochaines semaines.

Retrouvez toute l'actualité des courses sur Paris-turf.com